VDC BOZOULS N44

e z.c at

ho
li q u e . fr

vent
du Causse
magazine
de la paroisse
Notre-Damedes-Causses

d
ro

• n°44 •
Mars 2021

DOSSIER

Réussir sa vie
et réussir
dans la vie

avec C y
Brale

P. 4

barriac • bezonnes • bozouls • gabriac • gillorgues • saint-julien-de-rodelle

© BASTIEN

RE
NCONT n
RE
hristia

DOSSIER

édito
P. Jubilee Dominic

La réussite ?

Chers amis, l’homme travaille « non-stop » sans
arrêt. Il aspire à des choses à tout moment.
C’est vrai que tout être humain désire la
réussite. Dans tous les domaines de la vie, il/
elle veut réussir. C’est une soif qui commence
dès l’enfance et continue jusqu’à la fin. Ce
désir se déroule donc pendant toute la vie
humaine. Nous savons que notre vie a du
sens. Nous continuons à donner du sens à nos
vies. C’est pour cela que chacun et chacune de
nous a un but à atteindre. La recherche de la
réussite, propre à chacun, est un des moteurs
de nos vies quotidiennes.
Il y a plusieurs sortes de réussites et plusieurs
manières de réussir. Il y a des personnes
qui réussissent dans leurs vies familiales,
professionnelles, politiques, civiles, militaires
et spirituelles, etc. Chacun réussit donc
différemment avec sa capacité, son charisme
et sa persévérance. Souvent la réussite est
collective, parfois elle est personnelle. Dans
la vie paroissiale ou dans la vie diocésaine, il
y a beaucoup de projets pastoraux qui sont
réalisés avec les efforts collectifs. La vraie
réussite signifie : se mettre au service de nos
frères et sœurs, cela veut dire se rendre utile
les uns aux autres. Jésus est un exemple idéal
comme il s’est offert sur la croix pour le salut
du monde. En donnant sa vie, il a sauvé le
monde entier. C’est sa réussite dans sa mission.
Pour nous, les chrétiens, la vie est un don pour
servir l’humanité. Le Christ nous l’explique
bien à plusieurs reprises : « Je ne suis pas venu
pour être servi, mais pour servir » (Mt 20, 28).
Il nous demande également : « Aimez-vous
les uns les autres comme je vous ai aimés » (Jn
13, 34). Oui, nous devons aimer nos frères
en nous aidant mutuellement. Il n’y pas de
réussite sans amour et sans service.
Chers amis, cette édition de Vent du Causse 
nous apporte un éclairage sur la réussite par
les différents témoignages et les expériences.
Que la joie de notre réussite s’enracine dans
le bonheur des autres.
Bonne lecture !

LibraryMax

Un but à atteindre

QU’EST-CE QUE RÉUSSIR SA VIE ? • La question est plus
difficile quand il s’agit de la réussite de la vie et pas
seulement dans la vie. Une réponse peut être proposée.

S

’il est un mot qui exprime ce
que tout homme, toute femme
a désiré dans sa vie, c’est bien
celui-là. Réussir c’est réaliser l’objectif que l’on s’est fixé.
À titre d’exemples : la réussite scolaire
c’est être reçu à l’examen que l’on a
passé ; la réussite professionnelle c’est
obtenir les résultats que l’on désirait ;
la réussite sportive c’est gagner la meilleure place dans le sport que l’on pratique, c’est parvenir au sommet d’une
montagne que l’on voulait atteindre
bien qu’il soit difficilement accessible ;
la réussite artistique c’est soulever l’enthousiasme des foules admiratives de
l’œuvre réalisée ou d’un spectacle
donné  la réussite familiale, senti;
mentale, c’est connaître un amour
durable au sein d’un foyer que l’on a
fondé, etc., etc.
Tout être humain a une sensibilité,
des aspirations, des talents, parfois

même des dons. La personne qui exercera une activité dans laquelle elle va
pouvoir exprimer sa sensibilité, ses
aspirations, ses talents, ses dons, va se
réaliser pleinement, s’épanouir et ainsi
connaître un bonheur dont la réussite est un élément de base, même si
elle connaît des échecs dans certains
domaines. Mais pour les chrétiens,
cet épanouissement ne doit pas être
égoïste, mais doit contribuer à l’épanouissement de leurs semblables. Cela
signifie qu’ils vont utiliser leurs qualités précitées au service des autres,
offrant ainsi à chaque personne la
possibilité de connaître un bonheur
en lui apportant ce qu’elle n’a pas, et
ainsi accomplir ce qu’a commandé le
fondateur de la religion chrétienne :
« Aimez-vous les uns les autres. » C’est
peut-être cela la réussite spirituelle.
Gérard

Chambre funéraire
Organisation complète d’obsèques
Transport de corps toutes distances
Magasin d’articles funéraires
Contrats prévoyance obsèques

Permanence
téléphonique
7j/7
24h / 24

Route d’Espalion - Saint-Côme - 12500 Saint-Côme-d’Olt
05 65 44 08 17 - www.carrievaysset.com

N° Orias 07032733

Pompes Funèbres Carrié -Vaysset
BOZOULS - 05 65 48 68 01
BEZONNES - ONET LE CHATEAU
05 65 44 93 24

www.braley-france.com

2•

Vent du Causse



mars 2021

RECYCLAGE,
LOCATION DE BENNES,
SHOWROOM, RÉCOLTES,
ENERGIES

DOSSIER

Réussir à garder le lien entre chrétiens
INITIATIVES • Le 17 mars 2020, jour du premier confinement, la vie s’est en partie arrêtée
pour des milliers de personnes. On ne pouvait plus aller au travail, à l’école, aux rencontres
de caté et encore moins assister à la messe… Alors comment réussir à garder le lien entre chrétiens,
avec les paroissiens, les enfants du caté et le père Jubilée qui se retrouvait tout seul à célébrer
les messes ?

D

urant cette période inédite,
il y a eu de belles initiatives.

Dimanche
9h-12h30

GILLORGUES - 12340 BOZOULS

Tél. 05 65 44 93 91
Fax 05 65 44 92 11

latieule-freres@wanadoo.fr

Martine

n° RCS : 445 111 240

741, Route de Rodez
12340 BOZOULS
Tél. 05 65 44 94 09

Les enfants
et l’arbre
du baptême.

Réussir à rester en contact même si on
est confiné chez nous !
N’est ce pas-là une façon de réussir ?
Je pense que durant cette période si
particulière, nous avons réussi à garder le lien entre chrétiens grâce à toutes
ces personnes qui ont contribué à leur
manière, en apportant bonheur, partage,
écoute, amour, des mots encore plus
importants en ce temps de pandémie.

Chauffage - Sanitaire
Energies renouvelables

SARL

du lundi
au samedi
8h30-19h30

Le père Jubilée appréciait beaucoup
que la maison de Dieu reste embellie
par les photos et les bouquets de fleurs.
• Au moment de Noël, Véronique a
lancé un défi aux enfants du caté car
même si le contact continuait avec
des activités envoyées par mail, cela
ne suffisait pas. Chaque enfant était
donc invité à fabriquer une crèche
« maison » qu’il devait apporter durant
une célébration, pour une exposition
dans l’église. Ce fut un grand succès,
par les nombreuses créations amenées
mais aussi par la joie de se retrouver,
de partager, d’échanger.
À l’église de Ceyrac, une crèche a été
faite par les habitants et des chants de
Noël et un petit conte ont permis de
fêter dignement la nativité
• Tous les mois, des célébrations à
l’église pour les enfants du caté et leurs
familles permettent de garder le lien
avec le père Jubilée et les catéchistes

GRÂCE AUX BONNES
VOLONTÉS
• Christiane a invité les paroissiens qui
le souhaitaient à donner une photo de
leur famille qui a été accrochée sur
les bancs de l’église, afin que le père
Jubilée se sente moins seul pour célébrer les messes de Pâques.
• Nos anges gardiens continuaient à fleurir chaque semaine notre église, même
si elle était vide tous les dimanches !

© PJD

GRÂCE AUX NOUVELLES
TECHNOLOGIES
• La chaîne Youtube du diocèse de
Rodez diffuse les messes célébrées par
Mgr Fonlupt à la chapelle de l’évêché.
Ainsi, tous les catholiques qui le souhaitaient pouvaient assister à la célébration.
• Le père Jubilée a créé un groupe de
parole sur WhatsApp « Fraternité paroisse
Notre-Dame-des-Causses » afin de rester
connecté avec lui mais surtout être en
union de prières. Christiane a su l’alimenter chaque jour avec des photos
et de belles citations, ce qui a permis
aux uns et aux autres de rester éveillés
et d’apprécier ces messages d’espoir…
• Martine propose des visios caté une
fois par mois à son groupe d’enfants

du CE1 et leurs parents, afin de les
accompagner dans la continuité du
programme et surtout de garder le lien.
Toutes celles et tous ceux qui le pouvaient (hors soucis techniques de
connexion) ont répondu présents. Des
rencontres caté bien différentes de ce
qu’ils connaissent mais bien appréciées par tous.

NÉGOCE BESTIAUX • EXPORTATION

mars 2021



Vent du Causse

•3

DOSSIER

« Je crois en Dieu et je crois en l’Homme »

J

e suis né en 1948, à Bezonnes,
dans une famille paysanne. Nous
ne manquions pas de l’essentiel
mais le quotidien était cependant
très frugal, pour ne pas dire difficile.
Cette situation sociale peu enviable a
rapidement forgé en moi la volonté
d’aider ma famille à vivre mieux,
dans un peu plus de confort matériel. Puis-je le confesser ici ? C’est à
l’église que s’est cristallisé ce désir de
permettre à ma famille d’accéder à
un statut social plus respectable : il
y avait des bancs réservés à certaines
familles considérées, dans le village,
comme des notables. Leurs noms
étaient gravés sur ces sièges. Je me
suis dit qu’un jour le nom des Braley
y figurerait aussi. Cela ne s’est pas
manifesté comme une envie ; ça s’est
imposé comme un devoir.
Bien que je fusse un élève plutôt bon,
en particulier en calcul mental, j’ai
quitté l’école à 13 ans et demi, avec
seulement mon certificat d’études,
pour devenir soutien de famille et travailler à la ferme avec mon père. Ma
mère, qui avait repris une petite épicerie dans le village, me voyait prendre
sa suite dans le commerce et m’a donc
poussé à suivre des cours Pigier de
dactylographie.
La reprise de l’épicerie avait déjà
contribué à améliorer le quotidien de
la famille. Mais les choses ont pris un
tour vraiment nouveau alors que j’avais
une vingtaine d’années. Parmi une
multitude d’idées et de projets que je
nourrissais pour aider ma famille, j’ai
convaincu mon père d’acheter un tracteur neuf. Grâce à cet investissement,
qui était alors considéré comme très
périlleux, voire irresponsable, nous
avons pu commencer à proposer des
travaux agricoles aux autres exploitants
des environs. C’est à partir de là que
nous sommes sortis de notre métier et
de notre condition de paysans. Nous
avons alors accumulé les métiers et les

4•

Vent du Causse



activités : production de lait de brebis,
ramassage scolaire, transport postal,
courtage d’agneaux pour le compte de
négociants, collecte du lait, négoce de
fourrage et de paille… Entre-temps, en
1972, j’ai repris officiellement les rênes
de l’exploitation familiale.
Une nouvelle révolution s’est opérée
en 1981, quand j’ai acheté mon premier camion multi-bennes pour faire
du transport de récoltes  céréales,
:
oignons, vendanges… Puis j’ai transporté des déchets. Dès lors, je suis passé
du métier d’agriculteur à celui de transporteur puis d’industriel.
Je n’ai jamais oublié d’où je viens. À
aucun moment. Éduqué au bon sens
paysan, dans la nécessité de ne jamais
rien gaspiller, j’ai pris conscience que
les déchets avaient une valeur. J’ai donc
développé leur collecte et leur revalorisation par le recyclage. Toujours selon
ce principe qui consiste à valoriser ce
que les autres dédaignent ou ce qui
est considéré comme sans valeur, j’ai
commencé à m’intéresser aux énergies
renouvelables. Dans le même temps
s’est consolidée en moi la conscience
forte que la préservation de l’environnement est la clé de notre futur et, surtout, de celui de nos enfants.
Aujourd’hui, je suis à la tête d’une
entreprise qui emploie plusieurs
dizaines de personnes sur trois sites
industriels. L’entreprise Braley fait du
transport, du traitement de déchets
et de la production d’énergies renouvelables, dont l’aboutissement est
l’ouverture, en cette année 2021,
d’une station de production-distribution d’hydrogène pour les véhicules de demain.
Ainsi raconté, mon parcours pourrait sembler exceptionnel. Je pense
sincèrement qu’il n’en est rien. Il est
le fruit d’une vie faite de rencontres,
de choix, de contraintes, de joies et
de douleurs, de succès et de doutes
profonds, d’abîmes et de lumière.

mars 2021

© Bousquet

CHRISTIAN BRALEY • De cette double foi, j’ai tiré l’enseignement que, tout seul,
on n’est rien. Ce que je suis devenu, ce que j’ai fait, je le dois donc, aussi, aux autres : mes parents,
mon épouse, mes enfants, mes salariés.

Christian Braley :
« Mon parcours
a été dicté par
la nécessité. »

Comme la vie de tout le monde.
C’est simplement un parcours qui a
été dicté par la nécessité. J’ai seulement fait ce que j’avais à faire. Peut-on
parler de réussite ?
Si certaines de mes réalisations sont
très visibles, si elles peuvent même
sembler ostentatoires aux yeux de
certains, si je ne me cache pas de ce
que je fais, c’est parce que j’ai toujours pensé qu’il est important de
laisser une trace de son passage sur
terre. Important n’est pas le bon qualificatif. Je crois que c’est utile. Utile
aux autres, comme un exemple que
l’on peut choisir de suivre. Ou, plus
encore, comme un encouragement.
Comme la démonstration que rien
n’est impossible, quelles que soient
ses origines sociales.
Christian Braley

DOSSIER
TÉMOIGNAGE • Brigitte nous parle de son combat et de celui de son fils, diagnostiqué dyspraxique,
afin de donner ou redonner espoir et combativité à tous les jeunes atteints de ce trouble
ainsi qu’à leurs parents.

A

u travers de cet article, je
suis ravie de témoigner de
mon combat face à la dyspraxie de mon fils. Petit, déjà, je me
suis rendu compte de quelques gestes
maladroits de sa part. Il avait du mal à
automatiser ses mouvements, il montrait rapidement de l’impatience et se
trouvait vite fatigué, il avait du mal
à aller jusqu’au bout d’un jeu par
exemple. Au début, je n’y apportais
pas trop d’importance jusqu’à ce qu’il
intègre l’école. En effet, j’ai été alertée par son institutrice ; les difficultés
d’apprentissage pointaient le bout de
leur nez. Je sentais mon fils anxieux
dès qu’on parlait "classe" et il ne sautait pas de joie le lundi matin, c’est le
moins qu’on puisse dire. Au fur et à
mesure qu’il avançait dans les niveaux,
les difficultés de lecture, d’orthographe, d’écriture, le déficit d’attention et j’en passe s’intensifiaient, quel
stress ! Je commençais donc à essayer
de comprendre ce qui se passait mais
ce fut une période très difficile car je
me trouvais démunie. Abonnée à une
revue, je suis tombée (par chance !) sur
un article : La dyspraxie visio-spatiale,
un trouble méconnu. Dans ce document, je reconnais les problèmes, et
là je prends conscience des blessures
émotionnelles qui devaient s’ancrer
en lui, telles que l’incompréhension
des adultes, moqueries, dévalorisation, perte de confiance en soi… Je
découvre avec soulagement que des
aides pédagogiques adaptatives existent

mais difficiles à mettre en place car le
personnel enseignant n’est pas formé
à cet effet. Après bien des recherches,
je prends contact avec une association
toulousaine et, de fil en aiguille, je
participe à plusieurs conférences sur
les troubles DYS qui m’apportent un
éclairage certain sur ce que l’on entend
par troubles des apprentissages. À partir de ce jour, la machine se met en
route pour constituer un dossier, afin
de donner les moyens nécessaires d’accompagnement et d’aide à mon fils.
Il a fallu fournir beaucoup de bilans,
de la ténacité pour prouver les difficultés sournoises et invisibles. C’est
après plusieurs années que le dossier
a abouti. Par ailleurs, j’ai fait appel
à des professionnels tels qu’ergothérapeute, kinésiologue, psychomotricien, orthophoniste. Il a pu aussi
bénéficier d’une AVS (Auxiliaire de
vie scolaire) ce qui l’a beaucoup soutenu pendant sa scolarité.
« DMF12 »
Durant ce parcours du combattant,
j’ai rencontré d’autres parents qui
connaissaient les mêmes soucis, et
nous avons décidé ensemble de créer
à Bozouls une antenne pour l’association DMF « Dyspraxique mais
Fantastique » : « DMF12 » avec deux
objectifs :
- Informer les familles, le personnel
enseignant sur ce qu’est une dyspraxie
- Aiguiller les familles pour monter
les dossiers…

© DR

Le combat de la réussite scolaire !

Grâce à tous ces dispositifs, mon
collégien s’est accroché, a nettement
progressé et petit à petit la confiance
en lui est revenue.
Fin de 3e, il a obtenu son brevet
mention AB et surtout a atteint un
niveau suffisant pour avoir le choix
de son orientation. Il a intégré le
lycée et a eu son bac pro avec mention AB. Persévérant et volontaire,
il est aujourd’hui en BTS. Une
vraie réussite !
Quel chemin parcouru, que d’obstacles surmontés, mais cela valait
vraiment la peine de se battre
contre vents et marées. Si j’avais un
message à faire passer : ne renoncez
pas, ne vous laissez pas décourager,
la réussite est là, à portée de main,
gardez confiance !
Brigitte

Maison d’Accueil

Les Caselles
Pierre NOYER
05 65 48 82 59 • 06 37 28 63 29
ZA des Calsades - 12340 Bozouls
Travaux@noyer-constructions.com
www.noyer-constructions.com

05 65 51 09 00

6, rue Jean Lacan 12340 BOZOULS
caselles@gcsms-palaios.fr

Les difficultés
de lecture,
d’orthographe,
d’écriture
et le déficit
d’attention sont
caractéristiques
de la dyspraxie
visio-spatiale.

JOULIÉ
GALZIN

sarl GARAGE VIGUIER
et FILS

18, avenue Arsène Ratier
12340 BOZOULS

05 65 44 92 25
décembre 2019
mars 2021

SERVICE
CARTE
GRISE

12340 Bozouls

05 65 44 94 16

Portique lavage
anti-rayure KARCHER

• vent du causse • 5
• Vent du Causse • A

RENCONTRE
LA GRANDE FAMILLE DES SAPEURS-POMPIERS

© INGRAM

Une réussite collective
Sapeur-pompier, un travail d’équipe
et du courage, une réussite collective !

Prière du
sapeur-pompier
Seigneur, me voici devant toi,
moi sapeur-pompier. Donne-moi la force d’être
toujours disponible pour aller aider et secourir
les personnes en difficulté ou en danger.
Qu’en toute personne qui crie à l’aide
je vois l’image du Christ Jésus
et mon prochain à secourir.

H

istoriquement placé au rondpoint du centre du village,
face à notre église SaintPie-X, Le centre de secours et d’incendie du secteur est depuis 1995 rue
des Cardabelles à Bozouls.
Il incarne une place forte dans la vie
de notre paroisse.
Le capitaine David Chassang, chef de
centre depuis 2012, peut compter sur
une équipe d’hommes et de femmes
très investis (38 éléments).
L’organisation du corps des sapeurspompiers permet de répondre à un
nombre toujours aussi important
d’interventions  250 sur l’année.
:
Le secours à personne représentant
80 % d’entre elles.
Les sapeurs volontaires font preuve
de dévouement, de générosité et de
courage au service des autres. Ce sont
les fondements de leur engagement

pour la réussite de leur mission.
« Sauver ou périr » telle est leur devise.
Le statut du volontariat est toujours
aussi fragile et exigeant dans une
société en perpétuel mouvement. Il
se traduit dans un investissement de
tous les instants, parfois au détriment
de la vie de famille.
Néanmoins pas de place au pessimisme  L’esprit de groupe
!
arrive à soulever des montagnes 
!
L’organisation n’oublie personne,
ni les jeunes recrues (avec les jeunes
sapeurs-pompiers) ni les anciens
(avec l’équipe de soutien).
Une grande famille pour une réussite collective !
Cette louange (ci-contre) à leur
sainte patronne sainte Barbe résume
bien tout cela.
Benoît et Bernard

Si l’angoisse me prend devant l’ampleur
d’un sinistre, donne-moi le courage d’un vrai
soldat du feu, prêt à lutter pour assurer
la sécurité de tous.
« Sauver ou périr », telle est notre devise,
Seigneur, fais que je puisse sauver beaucoup
de personnes sans m’enorgueillir,
même au péril de ma vie.
S’il fallait périr, reçois-moi dans ta lumière,
Seigneur Jésus, toi qui a péri pour nous sauver.
J’ose encore te demander de bénir ma famille
qui souvent s’inquiète quand je suis en service.
© SP

Que sainte Barbe, notre patronne,
protège mes compagnons et moi-même.
Amen.

Les sapeurs-pompiers rassemblés lors de la cérémonie de la Sainte-Barbe
sur la nouvelle place d’armes du CIS de Bozouls.

PUECH BOISSONS
BOZOULS
Tra
Tr
Trav
Travaux publics
ra
Assainissement
Assa
Terrassement...
12340 CURLANDE

Vent du Causse

Pour vous aider dans vos manifestations
(bals, fêtes de village, mariages...)

Tél. 06 26 41 29 35

06 73 09 77 77
05 65 44 94 20

6•

Vins, bières, et autres boissons…
Tireuses à bières, remorques
frigorifiques…

4, rue Marc-André Fabre
12340 BOZOULS



mars 2021

EN IMAGES

Retour en images
Entre deux périodes de confinement, notre communauté paroissiale a vécu de beaux moments de foi !

2

3

© C.C.

1

4

6

5

7

1- Noël à Bozouls avec sa crèche
vivante.
2- Célébration de Noël
avec les enfants du caté.
3- Quelques crèches en expo
en l’église Saint-Pie-X.
4- Avent 2020 à Bozouls.
5- Crèche de Ceyrac
6- Célébration sur le thème
du baptême au mois de janvier.
7- Signet pour les enfants
du caté en lien avec l’année
du baptême et de l’Esprit saint
souhaité par notre évêque.

GARAGE
Pierre COSTES
AGENT

DÉPANNAGE 24h/24
CARROSSERIE RAPID
E

Route de Rodez 12340 BOZOULS

05 65 44 90 45 - 06 08 01 30 46
garage.costes@wanadoo.fr

Rue René Hemon
ZAC Les Casaldes 2
12340 BOZOULS
05 65 44 91 38
cabrolier.electricite@gmail.com

Philippe CARRIÈRE
06 08 07 01 74
1, av. de l’Hôpital 12000 RODEZ

05 65 78 33 44 Fax 05 65 78 09 94
carr.const@wanadoo.fr

décembre 2019
mars 2021

• vent du causse • 7
• Vent du Causse • A

INFOS PRATIQUES

Un chemin de croix sera prié,
chaque vendredi à 15 heures :
• 18 mars à Barriac
• 26 mars à Bezonnes
• 2 avril, Vendredi saint,
église de Saint-Pie-X à Bozouls
SAMEDI 20 MARS
Jour du printemps, balade
éco-spirituelle (précisions à venir)
DIMANCHE 4 AVRIL
• 10 h 30 saint jour de Pâques,
église Saint-Pie-X à Bozouls
Pour les messes de Pâques,
des précisions seront apportées
ultérieurement en fonction
des mesures gouvernementales
prises dans le cadre de la pandémie
actuelle.



mars 2021

vent
2020

3.indd 1001

e z.c at h

se
vent ventausse
du Causse du C
septembre 2020

od

ro

magazine
de la paroisse
Notre-Damedes-Causses

d e z.c at

e
mag azin oiss e
de la par ame
Not re-D es
des -Ca uss

• n°40 •

Avril 2020

DOSSIER

nité :
La Frater frères
vivre en

NOËL

De beaux
moments
de foi

Bozouls_4

e z.c a

• n°41 •

EN IMAGES

BARRIAC •

ro d

mag azin
de la pare
Not re-D oiss e
ame des -Cau
sse s

du Caus

• n°43 •

décembre

DOSSIER

C'est l'esp
érance

P. 7

BEZONNE

S • BOZOULS

• GABRIAC

• GILLORG

Un été
aveyronnais

GES

UES • SAIN

EN IMA

été
ouls
à BozRODELLE

Un
T-JULIEN-DE-

P. 7

PO
E - EX
LIVR ato Si’
ud

La

02/12/202

© J. Poulet

Vent du Causse

Il a marché sur la lune, il repart
dans l’espace, ils ont gagné
la coupe du monde, décroché une médaille olympique,
traversé l’océan en solitaire,
à la rame, vous avez passé
avec succès un examen, ils ont
construit leur maison, fondé
une famille, créé une entreprise
florissante, il a aidé un aveugle
à traverser un carrefour, etc.
Ils ont réussi 
collectivement,
en famille, financièrement,
individuellement ou moralement :
bravo, c’est la joie.
Depuis 11 ans déjà, un petit groupe
ose et tente de vous intéresser, par
l’intermédiaire du Vent du Causse,
au travers de témoignages et de
thèmes divers et variés.
Avec quel résultat  Leur effort, leur
?
volonté et leur ambition vous ont-ils
touchés, émus et intéressés.
Oui ! Alors, c’est une réussite.

i q u e .fr

8•

Réussite ?
Vous avez dit réussite !
ol

Notre-Dame-des-Causses
2, rue Philippe-Routaboul
12 340 Bozouls
Tél. : 05 65 44 92 62
www.paroisse-notredamedescausses.fr

18 octobre : Lia, fille
de Noémie Rouquet
et Sébastien Da Costa

© C. Carrière

Presbytère
de Bozouls

Baptêmes

li q u e . fr

• Du lundi au vendredi : 9 h 30 - 11 h
• Le samedi : 10 h - 12 h

16 novembre : Marie-Rose Gilhodes
née Delbosc
19 novembre : Elian Bour née Naquin
28 novembre : Guy Salles à 83 ans
11 décembre : Simonette Delmas
née Serin
30 décembre : Armande Firmignac
née Cabrolier à 88 ans
14 janvier : Alice Fau née Louvel à 87 ans
23 janvier : Marie Cormouls
née Pouget à 96 ans
27 janvier : Andrée Denuwelaere
née Carlier
28 janvier : Michel Despeyroux à 68 ans,
Marie Cabantous née Portie de Bezonnes
à 89 ans

ho

Permanences
au presbytère

Décès

7 juillet : Léa Solignac
16 septembre : Rose,
fille de Claire Truel
et Cédric Le Guen
11 novembre : Rosalie Lacaze
4  décembre : Mathias Blanc
18 décembre : Suzanne Mercier
22 décembre : Tyris,
fils de Attoumani Souroubille
23 décembre : Léopold Foulquier
9 février : Ana Pereira à La Divinie

o l i q u e . fr

Pour tous les horaires des messes,
les paroissiens sont invités
à vérifier sur les panneaux
d’affichage des églises.

Naissances

th

Pour les Rameaux, une messe
anticipée aura lieu, le samedi
à 16 h pour les enfants du caté
et leur famille.

carnet

r

Paroisse Notre-Dame-des-Causses

© C.C.

Les prochains
rendez-vous

P. 6

barriac • bezonnes • bozouls • gabriac • gillorgues • saint-julien-de-rodelle s • BoZouls
BeZonne
BarriaC •
0 11:58:31

• GaBriaC

roDelle

t-Julien-De-

ues • sain

• GillorG

0.indd 1001

Bozouls_4

Si vous voulez vous lancer un défi,
venez rejoindre le groupe. Au travers
de cette équipe que vous aiderez
par vos connaissances, vos conseils,
vos expériences vous participerez à
lui donner un élan et une motivation
nouvelle.
Venez nous aider à « réussir ».
Vous serez les bienvenus !

Bernard

Magazine trimestriel de la paroisse Notre-Dame-des-Causses 2, rue Philippe-Routaboul 12 340 Bozouls - Tél. 05 65 44 92 62
Directeur de la rédaction : Père Jubilee Dominic
Édition : Bayard Service Grand Sud - 31100 Toulouse - www.bayard-service.com - Directeur de la publication : Bayard Presse représenté
par Pascal Ruffenach - Éditeur délégué : Fabrice Reinle - Création graphique : Laetitia Landois et Fabrice Reinle
Imprimerie : Groupe Burlat - 12850 Onet-le-Château - Dépôt légal à parution - ISSN : 1953-3896

0 12:31:30

13/03/202



Fleepit Digital © 2020