Commune Passion - Magazine Janvier 2020



n°42_Décembre 2019 Janvier Février 2020
n°41_ Oct. Nov. Décembre 2019
n°41_ Oct. Nov. Décembre 2019

Le magazine fait écho aux décideurs politiques
Le magazine qui qui fait écho aux décideurs politiques
et économiques de la Loire
et économiques de la Loire



Transport :
Thomas Michaud,
Thomas Michaud,
Le dernier kilomètre
Secrétaire Général
Secrétaire Général
dedepréfecture
la la préfecture
page 54 4
page
page

Le HautLeLe barrage
conseil à l’égalité
barrage
entrepasfemmes
les dede Riot
dudu pas Riot
et les hommes
se refait une beauté
se refait une beauté
page 9 5
page
page 5

Dossier

DOSSIER
DOSSIER
Comment
réussir
Embellir
Embellir
la commune
la commune
ensemble
grâce aux jardins
grâce aux jardins
la transition
participatifs
participatifs
énergétique
page
page 9 9
page 6

Qu’est-ce Du vert
Duque la PPR
vert
(Période detourisme
Préparation
pour
pour le le tourisme
Ligérien
au Reclassement) ?
Ligérien
page 10 6
page
page 6



07/2019 – Édité par Crédit Agricole S.A., agréé en tant qu’établissement de crédit – Siège social : 12, place des États-Unis, 92127 Montrouge Cedex – Capital social : 8 599 311 468 € – 784 608 416 RCS Nanterre. Crédit photo : Getty Images.

ENSEMBLE,
ENGAGEONS-NOUS
POUR LE FUTUR
DES TERRITOIRES.
Banque au cœur des territoires, le Crédit Agricole accompagne
quotidiennement les collectivités locales dans leurs projets
de développement et d’aménagement des territoires.

Rendez-vous sur credit-agricole.fr



PAGE 3

édito

é-commune HISTOIRE

2 : le bon numéro !
Lorsque Astérix a rencontré Obélix, il ne savait pas qu’il serait un compagnon exceptionnel qui allait non seulement assurer ses arrières, mais encore devenir son
complément essentiel dans le cœur de millions de lecteurs. Sherlock n’en savait pas plus sur ce brave docteur Watson, qui fit tant pour sa notoriété et régla bien des
difficultés relationnelles inhérentes au caractère impossible du célèbre détective. Mais ces deux situations ne sont que fiction et ne reflètent qu’imparfaitement la dure
réalité d’un choix essentiel, celui de l’adjoint, du complément, du numéro deux. Cet être rare qui devra posséder les qualités nécessaires pour aider le maire d’une commune,
ou le président d’un conseil ou d’une association, à réussir dans la tâche qui lui aura été confiée et éventuellement à obtenir le renouvellement de son mandat.
 Car il est rare cet adjoint, ce second, qui peut apporter des ralliements, des voix, des idées constructives, et être à la fois l’éventuel remplaçant, le potentiel successeur et,
surtout le complément idéal à la fois fidèle et effacé, mais prêt à monter en première ligne si son numéro un faiblit ou abandonne.
D’ailleurs, pour combien d’élus la défaite annoncée ou le renoncement résigné ne sont-ils que le symptôme visible d’un mal destructeur : le mauvais choix du numéro deux ?
 Bien sûr, il n’y a pas un Chirac pour chaque Giscard, ou un Édouard pour chaque Jacques, mais il arrive parfois que l’adjoint se sente pousser des ailes, et envisage comme
Iznogood, de devenir calife à la place du calife. Il arrive aussi que le subalterne (c’est comme cela que certains le vivent !) n’ait pas les épaules, n’ait pas le courage ou,
imposé par les dures réalités pragmatiques de la politique, ne soit jamais réellement en phase avec son mentor.
 Ainsi, au-delà des tâches énormes d’un mandat local ou associatif, au-delà du temps consacré au bien commun au détriment de sa vie personnelle, s’ajoute la difficulté du
bon choix de celle ou de celui qui aura la deuxième place, qui acceptera d’y rester et saura aider, soutenir et conseiller l’occupant (e) de la première, sans arrière-pensée et
sans hésitation.
 Alors à tous les Astérix, mais aussi à leurs Obélix, car il y en a, beaucoup, et des « qui sont tombés dedans quand ils étaient petits », à toutes ces personnes qui ont eu assez
de chance, mais aussi l’intelligence de l’esprit et du cœur pour avoir trouvé la ou le bon alter ego, et qui partiront à ses côtés pour une nouvelle aventure au service de la
communauté, nous souhaitons la victoire et la réussite.
 Pour celles et ceux qui n’ont pas encore choisi, nous leur souhaitons la sagesse et le discernement nécessaires pour ne pas se tromper.
 Et plus largement, à toutes celles et tous ceux qui envisagent avec courage de consacrer leur temps et leur énergie au service des
autres, nous adressons nos plus vifs remerciements pour leur dévouement et la qualité de leur engagement.
 Et à vous, partenaires, annonceurs et lecteurs, vous tous dont la fidélité est à nos yeux le bien le plus précieux, l’équipe de Commune
Passion vous présente ses meilleurs vœux pour une année 2020 riche en émotions, en réussites et en affections…
Et bien évidemment, la santé !
Rémi Pupier

Au sommaire

Directeur de publication : Rémi Pupier
Rédacteurs : Maurice Duchesne, Céline Mazet,
Sylvain Thizy

N° 42_décembre 2019

4 
Brèves
5 
Transport : Le dernier kilomètre
8  Plan France Très Haut Débit
Le
est mort, vive le Plan !
9  Haut conseil à l’égalité
Le
entre les femmes
et les hommes
10 
Qu’est-ce que la PPR (Période de
Préparation au Reclassement) ?
11 Brèves

Crédit photo : Maurice Duchesne, Freepik,
Céline Mazet, Mathieu Ozanam, Pixabay,
Georges Rivoire, Ville d'Andrézieux-Bouthéon,
Département de la Loire, X.
N°ISSN : 2114-5776 - dépôt légal à parution N° de commission paritaire en cours.
Toute reproduction même partielle des articles
et illustrations est interdite, sauf autorisation
préalable.

page 6

L’éditeur n’est pas responsable des éventuelles
erreurs typographiques, de photos ou de
publicités qui engagent la seule responsabilité
de leurs auteurs.
Imprimé dans la Loire
7 000 exemplaires distribués nominativement
par la poste.
Création de la maquette :
Agence 32 Décembre

Mission Communication

8 _9 REVUE POLITIQUE
UCRL
Femmes élues

10 REVUE économique
Centre De Gestion

Comment
réussir ensemble
la transition
énergétique

Retrouvez chaque jour l’actualité économique et politique de votre
département sur www.e-communepassion.fr

21, rue Bel-air - 42000 Saint-Étienne
SARL - Siret 495 106 338 00017 - APE 7311Z
06 05 142 142 - remipupier@e-mission.fr



PAGE 4

commune brève

Une étude intéressante 
et des chiffres qui parlent
L’Insee Auvergne-Rhône-Alpes, en partenariat avec
l’Agence Régionale de Santé Auvergne-Rhône-Alpes, publie
une étude sur l’évolution 2015-2050 du nombre de seniors
dans la région et plus particulièrement ceux touchés par la
dépendance.
En 2050, Auvergne-Rhône-Alpes compterait 1,4 million de
personnes âgées de 75 ans et plus.
Elles seraient presque deux fois plus nombreux qu’en 2015.
Étudier et suivre cette population est essentiel pour les
pouvoirs publics afin d’accompagner et prendre en charge
de façon adaptée les personnes âgées dépendantes.
• 410 000 seniors dépendants en 2050, soit près de

deux fois plus qu’en 2015
• En 2015, sept seniors dépendants sur dix sont des

femmes
• Une croissance du nombre de seniors dépendants

plus marquée à l’est de la région, dans les
départements de Haute-Savoie, de l’Ain et de Savoie
où il serait multiplié par plus de 2
• Entre 2015 et 2050, le nombre de seniors

dépendants serait multiplié par 1,4 et 1,7 dans l’Allier
et le Cantal

AURA :
Une région qui accueille bien les seniors ?

Georges Ziegler, président du conseil départemental de la Loire, a
voulu faire de l’autonomie de la personne âgée un thème central de
l’an 2019. Pour l’élu, il s’agit de préparer le territoire à la question du
vieillissement. Selon lui, l’enjeu est économique, social, culturel et
primordial. .

Le treuil : un centre de ressource
d’agriculture paysanne
C’est le nom d’une initiative originale
qui est en train de voir le jour sur
la commune de Chamboeuf avec la
création en cours d’un “centre de
ressource d’agriculture paysanne”
au lieu-dit le Treuil. Une centaine de
personnes issues de 25 organisations
paysannes et environnementales
s’engagent dans un processus de
protection de la biodiversité. Il
s’agira aussi de créer de l’activité
économique et des circuits courts.
Plus d’infos sur le site 
www.letreuil.fr

•  uvergne-Rhône-Alpes compte 34,5 places en
A
institution pour 100 seniors dépendants. Elle est
également la région française qui offre le plus grand
nombre de places en Ehpad
•  n 2015, trois seniors dépendants sur dix vivent en
E
institution
•  n 2050, la dépendance sévère pourrait être de plus
E
en plus présente dans les établissements, en lien
avec des politiques publiques qui envisagent un
développement des mesures de soutien à domicile
et une stabilité de l’offre en institution...
En savoir + : www.insee.fr

Parité et
élections
municipales
Depuis plusieurs années, la parité hommesfemmes est obligatoire dans les communes de
plus de 500 habitants. Mais, on observe souvent
des disparités dans la distribution des postes
d’adjoints. On laisse souvent aux femmes des
postes comme les affaires sociales. Et le nombre
de maires masculins reste toujours très élevé.
Pour sensibiliser les femmes aux municipales,
l’association des femmes élues de la Loire a
organisé une réunion en mairie de Chambéon.
Commune dirigée par Mme le maire Michelle
Delorme, ancienne députée suppléante.
Plus d’infos sur le site
www.femmeseluesdelaloire.fr



PAGE 5

commune propre

le dernier kilomètre

Des camions ou véhicules propres
pour mutualiser les livraisons
en centre-ville
Urby, filiale du groupe, La poste s’occupe du dernier kilomètre celui qui
coute le plus cher. L’idée c’est de diminuer le trafic des camions en ville.
Il y a de plus en plus de colis qui
entrent dans les villes avec le
développement de l'e-commerce,
les habitudes de consommation
changent et sont avides de
souplesse et de rapidité.
Nos politiques de développement
durable et urbain désirent des
centres-villes plus fluides avec
moins de bruits, moins de
pollution. Hervé Magnin qui dirige
cette société SAS détenue à 70 %
par La poste ainsi que d’autres
structures dont  la caisse de
dépôt et consignations essaient
de remédier à ce problème.
Électrique, à gaz à hydrogène,
ces véhicules seront propres, le

triporteur est déjà utlisé !
Non seulement Urby livre des colis
et des cartons aux commerçants et
entreprises, mais après qu'ils aient
été déballés, Urby les récupère
pour les faire recycler. Urby
intervient sur tout le territoire de
Saint-Etienne Métropole dans le
cadre du plan "Climat air énergie"
porté par Sylvie Fayolle.
Installé au marché de gros et au
cœur de Saint-Etienne, 600 m2
facilement accessibles aux flux
qui rentrent dans la métropole,
proche du périphérique, cet
espace de logistique urbaine
serait-il le début d'une solution
pour la filière transport ?

Livraison Propre avec le triporteur



PAGE 6

commune solidarité

Étiez-Vous au courant ?

Comment réussir la transition
énergétique en n’oubliant
personne ?
Se chauffer, s’éclairer, cuisiner, se déplacer constituent des besoins élémentaires, faisant de
l’énergie, et notamment de l’électricité, un bien de première nécessité. Depuis plus de 30 ans, EDF
travaille aux côtés des pouvoirs publics, des collectivités territoriales et des acteurs sociaux pour
lutter contre la précarité énergétique et faire en sorte que la facture énergétique n’aggrave pas les
situations de fragilité économique. 
Aujourd’hui en tant
qu’énergéticien, quelles
solutions proposez-vous aux
populations en situation de
précarité énergétique ?
En Auvergne-Rhône-Alpes, il y
a une équipe de 30 personnes
dédiées qui sont spécialement
formés pour travailler en
proximité avec tous les acteurs
locaux de la solidarité. En effet,
leur expertise sociale, associée
aux compétences d’EDF en
matière de prévention et
d’accompagnement, permet
de trouver des solutions
concrètes et d’agir également en
prévention.  En 2018, les équipes
solidarité d’EDF ont traité en
Auvergne-Rhône-Alpes plus de
27 000 appels téléphoniques de
travailleurs sociaux. Une majorité
de ces demandes concerne
le règlement des factures, qui
constitue un véritable sujet
d’inquiétude pour les familles.
Des solutions financières ou
d’échelonnement de dettes
peuvent souvent être trouvées
et adaptées aux revenus des
ménages.
EDF met également en œuvre
les dispositifs des pouvoirs
publics en matière d’aide au
paiement, notamment le chèque
énergie. Envoyé au domicile des
bénéficiaires, ce dispositif leur
permet de régler une partie de
leur facture d’énergie auprès du
fournisseur de leur choix, dont
EDF. Son montant peut varier de
48 à 277 euros.
Comment concrètement aidezvous les ménages à réduire leur
facture d’énergie ?
Nous conseillons aux clients

La solitude ça existe, la solidarité aussi !

en difficulté de ne pas laisser
s’accumuler des factures
impayées pendant l’hiver et de
contacter un de nos conseillers
au plus vite en cas de difficulté.
Ces derniers ont une priorité, celle
d’assurer un dialogue continu
avec le client, pour identifier les
meilleures solutions : conseil
tarifaire pour une facturation au
plus juste, mieux comprendre
sa consommation et réaliser
des économies d’énergie par
des gestes simples et efficaces.
Saviez-vous qu’un lavage à 30°C
consomme 3 fois moins d’énergie
qu’un lavage à 90°C ou que 1°C
de chauffage supplémentaire
représente 7 % de plus sur la
facture ?  La prévention est
essentielle et constitue un axe
majeur de la collaboration entre
EDF et les travailleurs sociaux, les

associations et les structures de
médiation sociale. Plus de 350
acteurs de terrain ont ainsi été
formés aux éco-gestes par EDF en
2018.
UN TRAVAIL DE PROXIMITÉ
SUR LES STRUCTURES DE
MÉDIATION SOCIALE
EDF a noué de longue date des
partenariats avec des structures
et des associations impliquées
dans la médiation sociale,
comme les Points d’information
et de médiation multi-services
(PIMMS). EDF participe
activement aux formations du
personnel des PIMMS. Présents
sur tout le territoire français,
ce sont des lieux d’accueil,
ouverts à tous, animés par des
professionnels du lien social. Leur
objectif est de faciliter l’accès des
populations aux services publics

et aux droits sociaux.
UN CHÈQUE ÉNERGIE
POUR LES PLUS DÉMUNIS
Le chèque énergie remplace
les tarifs sociaux de l’énergie,
supprimés fin 2017. Après deux
années d’expérimentation dans 4
départements, le chèque énergie
a été généralisé en 2018. Il est
destiné aux ménages les plus
fragiles. En 2018, plus de 150 000
ont bénéficié du chèque énergie
en Auvergne-Rhône-Alpes. Par
ailleurs EDF contribue au Fonds
de Solidarité des départements
qui a permis d’aider plus de 18
000 familles sur notre région en
2018.
Interview de Christian MISSIRIAN,
Directeur EDF Commerce de la région
Auvergne-Rhône-Alpes.



commune solidarité

PAGE 7



PAGE 8

commune REVUE POLITIQUE
é-commune ÉCONOMIE

UCRL

Le Plan France Très Haut Débit
est mort, vive le Plan !
En refusant de garantir un financement à la hauteur des
besoins des territoires les plus fragiles, le gouvernement
enterre l’objectif et la promesse faite aux Français de la
fibre (FttH) pour tous et partout
sur notre territoire national en
2025.

"Détestable", une fois
de plus ! Il n'aura fallu
que quelques secondes pour
que, nuitamment et sans
aucun débat, le Gouvernement
rejette la demande de nombreux
parlementaires, des associations
de collectivités et de l'ensemble
des RIP de ne pas toucher aux
financements complémentaires
votés par le Sénat. Ces crédits
d’engagement n’entrainaient
aucune dépense supplémentaire
pour le projet de budget de
2020 : ils devaient permettre à
l’État d’aider les collectivités à
engager cette dernière phase
d’un équipement numérique
essentiel.
Contrairement au discours officiel
qui parlait de suspension depuis
deux ans, c'est bien la fermeture
du guichet qui a été décidée
en décembre 2017, comme
le craignaient déjà plusieurs
associations de collectivités. La
réouverture annoncée en octobre
dernier s’avère être une promesse
fallacieuse.
En ne subventionnant plus
la généralisation du FttH sur
l'ensemble du territoire, le
Gouvernement hypothèque la
réussite de ce chantier majeur de
cohésion territoriale. Lancé par
les précédentes mandatures, les
succès du Plan France THD qui
sont - et seront - rencontrés dans
ce cadre ne lui devront rien. En

revanche,
par sa politique de
rupture, le Gouvernement
sera responsable de la relégation
numérique d'une grande partie
de la France.
Force est de constater que la
consultation en cours sur le
nouveau cahier des charges
relève d'une double hypocrisie.
Il ne s’agit pas de rouvrir le
Plan France THD, le nouveau
dispositif n’ayant rien à voir avec
le précédent. Calé sur un niveau
d'engagement budgétaire non
justifié et trop faible (140 millions
d’€ quand toutes les études
prévoient au moins 600 millions),

il n'y a aucune marge
de négociation dans
le cadre de la consultation
lancée par l'État… à l’exception
peut-être de la date « pivot » du
30 juin 2020 pour déposer les
dossiers !
L’État acte sa rupture avec la
logique d’intérêt général et de
cohésion sociale et territoriale
portées par les collectivités.
Et enterre, sans l’assumer, la
promesse de la fibre pour tous
faite aux Français, pourtant
rappelée dans les engagements
de l’Agenda rural.
Devant cette attitude, les
associations représentées au

« Comité de concertation
du Plan France très haut
débit » suspendent
leur participation à
la réunion prévue ce
19 décembre 2019.
Elles demandent une
nouvelle consultation
sur un cahier des
charges qui en
reviendrait aux
fondamentaux
du Plan France
THD.
Notre solidarité
envers les zones
les plus fragiles ne
se négocie pas ! Nous
attendons désormais que le
Gouvernement n’entérine pas
une fracture numérique entre nos
concitoyens !
Communiqué commun de : ADF,
AMRF, Avicca, France Urbaine,
Régions de France

Bernard FOURNIER
Sénateur de la Loire
Président de l’Union des Communes
Rurales de la Loire (AMRF42)



PAGE 9

commune REVUE POLITIQUE

femmes élues

Le HAUT CONSEIL à L'ÉGALITÉ
ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES
Le Haut Conseil à l'égalité (HCE) est l'instance nationale
consultative indépendante chargée de la protection des droits de
femmes et de la promotion de l'égalité des sexes. Créé le 3 janvier
2013 par décret du président de la République François Hollande,
il est inscrit dans la loi du 27 janvier 2017 relative à l'égalité et à
la citoyenneté qui lui confie une nouvelle mission, la parution d'un
rapport annuel sur l'état du sexisme en France.
Le HEC apporte son expertise
aux pouvoirs publics et mobilise
la société à partir de son travail
de concertation, d'évaluation
des politiques publiques, de
formulation de recommandations
et d'animation du débat public.
Le HEC peut être saisi de toute
question de nature à contribuer
aux missions qui lui sont confiées,
par le.la Premier.ère ministre
ou le.la ministre ou secrétaire
d'état chargé.e des droits des
femmes. Principales thématiques
abordées : Stéréotypes et rôles
sociaux - parité - santé, droits
sexuels et reproductifs – violence
de genre – enjeux européens et
internationaux.
La troisième mandature du HEC
s'ouvre le 25 juin 2019 avec la

nomination à la présidence,
par arrêté du Premier ministre,
de Brigitte GRÉSY, experte des
questions d'égalité entre les
femmes et les hommes. Elle sera
accompagnée dans ses fonctions
par 54 membres, à parité égale
de femmes et d'hommes, installé.
es depuis le 19 septembre
2019, représentant la diversité
des acteurs et des actrices des
politiques d'égalité entre les
femmes et les hommes.. Ces
membres, non rémunéré.es sont
des personnalités spécialistes et
expertes des droits des femmes,
ainsi que des représentant.es
des associations féministes, et
des élu.es du Parlement et des
associations d'élu.es. Exemple :
Reine LEPINAY, co présidente

ACTUALITÉS
• 29 octobre 2019 :
Intervention de Brigitte GRÉSY dans le
cadre de la restitution des groupes de
travail du Grenelle.
Présentation des orientations de travail
du HEC autour des 5 étapes de sortie
des femmes victimes de violences
conjugales : révélation des faits, accès à
la mise en sécurité, réponse judiciaire,
accompagnement social des femmes,
prise en charge des enfants.
• 30 octobre 2019 :
Le HEC rend public sa contribution dans
le cadre de la conférence mondiale sur
les femmes de Pékin.
• 12 novembre 2019 :
Le HEC souligne l'incroyable tolérance

de Elles aussi, présidente de la
Fédération Régionale AURA des
CIDFF (Centre d'Information
sur les Droits des Femmes et
des Familles). Leur mandat est
de deux ans, renouvelable une
fois. Ces membres ne sont pas
rémunéré.es.

Andrée CHAIZE
Co Présidente de l'AFEL
Membre du CA de Elles aussi
Élue de SAINT-PRIEST-EN-JAREZ
www.femmeseluesdelaloire.fr

au sexisme dans nos institutions et sa
détermination à poursuivre sans relâche
la lutte contre les violences sexistes et
sexuelles par la mise en visibilité du
sexisme au quotidien. L'enjeu est de faire
de toutes les femmes des citoyennes
à part entière et des actrices de leur
économie dans le respect de leur corps,
de leurs sentiments et de leurs pensées.
• 25 novembre 2019 :
Le HEC appelle à développer une culture
de protection des victimes de violences
conjugales.
Quand les femmes révèlent des violences
conjugales :
• Elles ont besoin d'être crues.
• Elles ont besoin d'être protégées.
• Elles ont besoin d'accéder à des soins
pour se reconstruire.
• Elles ont besoin de pouvoir reprendre

leur vie en main pour accéder au
logement pérenne, à l'autonomie
financière, via le travail.
• Leurs enfants sont co-victimes des
violences conjugales, un traitement
adapté de l'exercice de la parentalité est
indispensable pour protéger la mère et
les enfants.
• 2 décembre 2019 :
Loi sur l'audiovisuel.
Le HEC, dans son communiqué de presse,
affiche explicitement que ce projet de
loi ne peut être atteint que s'il permet
l'augmentation de la présence des
femmes à l'antenne et la diminution
des stéréotypes de sexe dans les
programmes.



PAGE 10

commune REVUE POLITIQUE

Centre De gestion

EMPLOYEURS ET FONCTIONNAIRES
TERRITORIAUX, LA PPR : VOUS CONNAISSEZ ?
Créée par l’ordonnance du 19 janvier 2017, les fonctionnaires territoriaux inaptes à l’exercice des fonctions de leur grade bénéficient
d’un droit à une Période de Préparation au Reclassement (PPR) dont les modalités ont été précisées dans le décret n° 2019-172 du
5 mars 2019.
La PPR a pour objet de préparer
et, le cas échéant, de qualifier son
bénéficiaire pour l'occupation de
nouveaux emplois compatibles
avec son état de santé, s'il y a lieu
en dehors de sa collectivité. Elle
vise à accompagner la transition
professionnelle du fonctionnaire
vers le reclassement.
Le décret détermine ainsi les
éléments suivants :

•LE POINT DE DéPART
DE CETTE PéRIODE :

À réception du procès-verbal du
comité médical portant mention
de l’inaptitude de l’agent à toutes
les fonctions de son grade.

La PPR prend fin à la date du
reclassement, au plus tard un
an après la date à laquelle elle a
débuté (3 mois supplémentaires
en cas de demande de
reclassement).

un délai 2 mois après la prise
d’effet de la PPR.
Ce projet sera formalisé par une
convention, établie par l’autorité
territoriale et le président du
CDG, qui engage en outre,
avec l'intéressé une recherche
d'emploi dans un autre corps ou
cadre d'emplois.
Le projet sera notifié à l’agent au
plus tard 2 mois après la prise
d’effet de la PPR. Le service de
médecine préventive est informé
de ce projet de préparation au
reclassement.

• LA MISE EN ŒUVRE :

• LE CONTENU :

• LA SITUATION DE L’AGENT DURANT
CETTE PéRIODE :
Pendant la PPR, le fonctionnaire
est en position d'activité dans
son cadre d'emplois d'origine
et perçoit le traitement
correspondant.

• LA DURéE :

Élaboration d’un projet,
conjointement avec l’agent, dans

d'observation et de mise en
situation sur un ou plusieurs
postes.
Pour plus d’informations, vous
pouvez contacter le CDG 42 :
- Aurélie Favier, Coordinatrice
Instances médicales/retraite,
imed-retraites@cdg42.org
- Laurence Forissier, Responsable
Emploi/Concours,
emploi@cdg42.org

La PPR peut comporter
des périodes de formation,

DEUX RéUNIONS D’INFORMATION DéLOCALISéES
« ÉLUS : CONNAITRE SES DROITS À PENSION IRCANTEC »
le mardi 4 février 2020
- Soit de 9h00 à 11h00, Maison de la Commune à Feurs
- Soit de 14h00 à 16h00, Pôle Festif à La Talaudière

Objectif : Informer les élus locaux ayant perçu une indemnité de fonction
sur leur droit à retraite Ircantec.
Renseignements et inscriptions auprès de Karine FERRATON et Aurélie FAVIER

retraite@cdg42.org – 04 77 42 67 23

COLLOQUE
« COMPRENDRE ET PRÉVENIR LES RISQUES PSYCHO-SOCIAUX »
le jeudi 6 février 2020
de 8h30 à 12h30 – Salle du Fay à Saint-Jean-Bonnefonds

Objectifs :
- Apporter un éclairage sur les Risques Psycho-Sociaux,
- Bénéficier du retour d’expériences de collectivités du département qui ont mis en place
une démarche d’évaluation et de prévention des Risques Psycho-Sociaux.
Renseignements et inscriptions auprès d’Andréa LE SAUX

secretariat@cdg42.org – 04 77 42 96 81



PAGE 11

commune brève

Saint-Étienne Événements

Ça bouge à la préfecture 
Céline Platel succède à Jean-Baptiste Constant
parti exercer à Mayotte, à la direction du cabinet de
la Préfecture de la Loire. L'ancienne sous-préfète
de Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne) a pris son
poste dans le département le 4 novembre dernier.

La structure stéphanoise d’expositions, de congrès et salons gère
désormais cinq équipements dont les deux plus importants sont le
centre de congrès Fauriel et le parc des expositions de la Plaine Achille.
Sur ce site, les entreprises s’activent pour construire le nouveau
palais A qui sera inauguré en septembre 2020. Mais, dès le printemps
prochain sera inaugurée la Verrière Fauriel, située à proximité du
centre de congrès. Cet ancien site industriel offrira 1000 mètres carrés
supplémentaires pour des colloques, des séminaires, des banquets, des
salons.

Villars en démocratie numérique.

céline platel

Jordan da Silva, le jeune maire
de Villars, innove. Désormais, les
séances du conseil municipal,
les réunions d’adjoints, les
commissions techniques feront
une importante économie de
papiers. Chaque élu sera muni
d’une tablette numérique.
Chaque participant pourra suivre
les dossiers sur l’écran. En fin de
mandat, ces outils seront rendus à la
collectivité.

Professionnels
Collectivités
Particuliers

www.brunelsynergie.fr
Montbrison
04 77  58 04 88

La synergie de 3 métiers
• Maçonnerie
• Génie Civil
• Montage d’opérations immobilières
• Conception de stations d’épuration
• Installation des équipements
• Exploitation
• Maintenance de stations d’épuration
• Bilan de pollution
• Prélèvements d’eaux usées
• Auto-contrôle



MATÉRIAUX

04 77 55 45 18

contact@thomas-sograma.com


Fleepit Digital © 2020