Cantal Eco - CCI du Cantal

Magazine de l'actualité économique du Cantal édité par la CCI DU Cantal

Page 12
Parole d’Entrepreneurs

Michel Gennai

Nouveau Président de la FFB

Le magazine économique de la CCI du Cantal

Octobre - Novembre - Décembre 2020

Le Campus

fête ses dix ans !
Page 6

Crise sanitaire et économique

Votre CCI au soutien
des entreprises
Bernard
Villaret
Président
de la
CCI du Cantal

SOMMAIRE

ACTUS
gCe qu’il faut savoir

Dans cette période inédite que traverse notre pays, tant
sur le plan sanitaire qu’économique, votre CCI du
Cantal comme l’ensemble du réseau des Chambres de
Commerce s’est positionnée comme un acteur de premier plan pour le soutien aux entreprises. Si on devait
faire le rapprochement avec le rugby, sport au combien important sur notre territoire, je dirais que nous
sommes les joueurs de première ligne, ceux qui assurent le maintien, le soutien et qui permettent de lancer
le jeu pour le reste de l’équipe. 
En effet, depuis le début de cette crise, élus et conseillers de la CCI ont été sur tous les fronts, au contact de
plus de 2000 entreprises, des plus grandes au plus
petites, pour les accompagner dans de nombreux dispositifs comme l’accès aux différentes aides, le Plan
de Relance pour les PME, la numérisation des commerces... sans oublier nos actions de lobbying auprès
du Gouvernement pour la réouverture des commerces
dès le 28 novembre, des stations de ski et des CHR le
plus tôt possible. 
Sur le Cantal, pour soutenir, le commerce de proximité, nous avons mis en place des actions sans précédent, avec, lors de chaque confinement, deux jeux à
destination du grand public qui ont permis d’injecter
dans l’économie locale pas moins de 250 000 euros de
Chèq’Kdo Cantal. Plus de 80 000 personnes ont ainsi
apporté leur soutien à nos commerçants, ce qui prouve
bien l’attachement de nos concitoyens, à ce commerce
qui fait battre le cœur de nos villes, bourgs et villages.

DOSSIER
gLe Campus fête ses dix ans

4
6-10

PAROLE
D’ENTREPRENEURS
12
gMichel Gennai, Président de la FFB

EDITO

On ne peut que s’en réjouir.
La réouverture des commerces “bien” essentiel, fin
novembre, a été pour nous, une première avancée
importante pour la relance de l’économie. Reste maintenant le cas de ceux qui n’ont toujours pas pu réouvrir : je pense bien sûr aux Cafés-Hôtels-Restaurants
et à leurs fournisseurs mais aussi à tout le secteur du
tourisme et des loisirs. Là aussi nous ne sommes pas
inactifs avec de nombreuses propositions faites au
Gouvernement pour essayer de trouver des solutions
d’ouverture dans le strict respect des règles sanitaires
ou encore avec la mise en place d’une plateforme de
Click and Collect, “Enbasdemarue” qui permet de
maintenir de l’activité. Certes, cela n’est pas suffisant,
c’est pour cela que nous envisageons dès la reprise de
mettre un budget de 150 000 euros sur la table pour
inciter le consommateur à revenir rapidement dans ces
établissements, nous l’espérons courant janvier. Vous
le voyez, comme une bonne première ligne nous
continuons à pousser et à aller de l’avant car rien ne
serait pire que de se recroqueviller, de baisser les bras
et de laisser la morosité nous envahir. Sachez qu’à la
CCI du Cantal, nous sommes résolus à gagner avec
vous ce match et qu’ensemble nous ferons de 2021
l’année de la résilience. 
En attendant, je vous souhaite tous mes vœux à vous et
vos familles pour cette année 2021 qui nous l’espérons
tous, sera celle d’un nouveau départ économique.

VIE DES ENTREPRISES 13
g Ixina
gLe Mozart
g Auvergne Collectivités
g La Baryk
g Pro Mat
g Eureau Sources
g Albesard Chassagnat

Bernard Villaret

ACTUALITES CCI
20
gEtude Tourisme
gRésidence Habitat Jeune
gAu service de la création d’entreprises

VOTRE CCI EN ACTION 23
gEnbasdemarue
gFrance Relance
gEmploi-cantal

Retrouvez toutes les
infos et les produits
de votre CCI sur :
www.cantal.cci.fr
Directeur de la publication : Bernard Villaret - Rédacteur en chef : Nicolas Monclus - Conception/réalisation : CCI du Cantal - Impression :
Imprimerie Champagnac - Tiré à 6000 exemplaires - Dépôt légal à parution - ISSN 0987-5212 - Site internet : www.cantal.cci.fr

3

ACTUALITES

Stage de découverte professionnelle

De 1 à 5 jours en entreprise, le stage de découverte professionnelle est
la solution pour découvrir un métier.
Objectifs :
Pour le stagiaire : explorer un métier pour bien s’orienter et/ou
concrétiser son projet professionnel - Découvrir l’entreprise, se familiariser et vivre au quotidien la réalité des professions - Se faire
connaître d’un futur employeur et signer le cas échéant un contrat
d’apprentissage par la suite
Pour l’entreprise : Faire découvrir son entreprise - Accompagner un
jeune à choisir sa filière et concrétiser son projet professionnel Identifier un candidat potentiel pour un apprentissage
Pour qui : Les collégiens de 4ème et 3ème, les lycéens, les
étudiants ;
Uniquement pendant les vacances scolaires (y compris les vacances d’été)
Pour les étudiants de l’enseignement supérieur, en dehors des périodes de contrôles de connaissances et d'examens.
Comment : une fois l’entreprise trouvée, vous téléchargez la convention sur notre site internet
www.cantal.cci.fr et nous la retourner par mail dûment complétée et signée, au moins 15 jours avant
le début du stage, à l’adresse ministage@cantal.cci.fr
Contact : Annick Bonnet
Tel : 04 71 45 40 43 - abonnet@cantal.cci.fr

Professionnels de l’immobilier

Obligation de formation continue élargie à la non-discrimination à l’accès au logement
Le décret 2020-1259 du 14/10/2020 modifie le décret 2016-173 du 18 février 2016 relatif à la formation continue des professionnels de l’immobilier.
Les titulaires d’une carte professionnelle immobilière sont astreints à une obligation de formation
continue et doivent justifier, lors du renouvellement de leur carte, du suivi de formation de 14 h par
an ou 42 h au cours des 3 années consécutives d’exercice.
A partir du 1er janvier 2021, les 42 heures de formation doivent comprendre 4 heures de déontologie, dont 2 heures consacrées à la non-discrimination à l’accès au logement.
Mesures transitoires :
Pour les cartes arrivant à échéance entre le 1er janvier et le 31 mars 2021, les 42 h de formation
continue devront comprendre 3 h de déontologie dont 1 h relative à la non-discrimination à l’accès
au logement
Pour les cartes arrivant à échéance à compter du 1er avril 2021, les 42 h de formation continue
devront comprendre 4 h de déontologie, dont 2 h relatives à la non-discrimination à l’accès au logement.
Contact : Annick Bonnet
Tel : 04 71 45 40 43 - abonnet@cantal.cci.fr

Un
nouveau
Président
à Sofican

Claude Laumond,
ancien chef d’entreprise
et ancien Trésorier à la
CCI du Cantal a pris les
rênes de Sofican, la société de capital risque
cantalienne. Lui et Sofican sont à la disposition de toutes les entreprises qui ont un
besoin d’apport en capital.
Pour en savoir plus : 06 87 14 07 99

4

Certificat
électronique
CHAMBERSIGN

Pour répondre aux appels d’offres dématérialisés, vous identifier sur des plateformes (SIV,
ACTES…), sécuriser, signer des
documents :
Une solution : le certificat électronique CHAMBERSIGN
Pour vous renseigner et commander : www.chambersign.fr
Contact : Annick BONNET –
04 71 45 40 43 – abonnet@cantal.cci.fr

Prêt CARA

(prêt à taux 0) (convention entre
le Conseil Régional AuRA, la
Banque Populaire, La SOCAMA
et la CCIR)
Bénéficiaires : Commerçants*
(personnes physiques ou morales
inscrites au RCS) ayant leur
siège social sur la région AuRA.
Les Créateurs* / repreneurs*
d’entreprises qui vont s’installer
sur la région AuRA.
Conditions : Prêt à taux 0 de 3
000 à 20 000 € (représentant 1/5
des financements bancaires
octroyés et débloqués) sur 60
mois dont 12 mois de franchise
en capital sur demande du bénéficiaire. Garanti par la Région et
la SOCAMA.
Distribué par la Banque
Populaire AuRA
*Se rapprocher de votre CCI
au 04 71 45 40 40 pour vérifier
l’éligibilité de votre établissement.

Scarlette : un nouveau magazine
cantalien

Créer un magazine féminin 100% auvergnat, c’est le
concept lancé par Lucie Rodriguez. Basée à Aurillac,
elle et ses collaborateurs, tous en Auvergne, ont pour
but de faire découvrir au public féminin créateurs de
mode, restaurateurs ou encore produits de beauté
auvergnats.Initialement prévu en format papier et trimestriel, le confinement en a décidé autrement : « On
a fait un site internet, le but étant d’arriver au format
papier lorsque la crise sanitaire sera passée. Ce qu’on veut faire, c’est déjà se faire
connaître sur internet, sur les réseaux sociaux, que les Auvergnats nous connaissent, pour que le format papier soit un peu attendu », explique Lucie Rodriguez.
Pour en savoir plus : https://www.scarlettemagazine.com

5

Dossier

10 ans du Campus

Formation

10 ans du Campus

Un outil au service
des entreprises

A

Notre ambition : votre formation ! Fort de ce slogan, avec la création de son Campus, il y a 10 ans, la CCI du
Cantal s’est dotée d’un outil moderne et fonctionnel à la hauteur de ses ambitions : faire de son nouveau
centre de formation un lieu de référence pour les formations professionnelles.

Centre de
Formation par
apprentissage

Le campus de la CCI
du Cantal est
devenu CFA en
début d’année et a
ouvert ses
premières promotions à la rentrée de
septembre 

Avant juillet 2010 et la création du Campus, le
service formation faisait partie intégrante de la
CCI du Cantal, boulevard du Pont Rouge et
proposait une offre de formations continues
courtes à destination des entreprises et de leurs
salariés pour 400 stagiaires par an. Le constat
d’un besoin sans cesse croissant de main
d’oeuvre qualifiée et de développement des
compétences dans les entreprises, fait par les
élus de l’époque sous la houlette du Président
Bernard Bouniol, cumulé à la vente d’une
friche industrielle (locaux de Centre Lait), boulevard du Vialenc, sont les déclencheurs de
cette aventure. “En nous appuyant sur nos
acquis, il nous a paru important de disposer
d’un outil qui nous permette de proposer aux
entreprises des formations nouvelles, qui
n’existaient pas sur le Cantal et surtout adaptées à leurs besoins réels” souligne Bernard
Villaret, Président de la CCI du Cantal et VicePrésident lors du lancement du Campus.
“Notre principe de base étant de dire que sans
formation de qualité, on n’arrive pas à maintenir sur place nos professionnels faute de fixer
leurs salariés. L’enjeu pour un département
comme le nôtre est donc réellement primordial.”
Pour atteindre cet objectif et rentabiliser cet
outil, les élus de la CCI du Cantal décident en
2012 de prendre un virage stratégique décisif.
“Nous nous sommes rendus compte qu’une

forte demande était en train d’éclore au niveau
national sur les métiers de la Fibre optique et
que peu de centres étaient positionnés sur ce
créaneau en France” rappelle Henri Manhés,
Vice-Président de la CCI du Cantal en charge
de la Formation. L’idée est un coup de maître et
le Centre National de Formation au Très Haut
débit prend son envol de manière exponentielle
au point de devenir la référence nationale dans
ce domaine.  Des stagiaires viennent dès lors
de toute la France suivre à Aurillac ces cursus,
taillés sur mesure pour l’ensemble des grands
comptes des télécoms. “Ce qu’il faut comprendre c’est que ces formations fibre nous ont permis d’asseoir financièrement notre centre et
que cela nous offre la possibilité aujourd’hui de
proposer des formations à moindre coût voir de
temps en temps déficitaires, à nos entreprises
cantaliennes. Un effet à double bande.” 

# 1800

stagiaires formés par an
au sein du Campus

de la CCI du Cantal.

4 fois plus qu’il y a dix ans
7

1- Les entreprises : Co-construction d’une offre de formation
avec les entreprises afin d’être en adéquation avec les besoins
réels de ces dernières.
2- Les financeurs : Les OPCO, le Conseil Régional AURA,
Conseil Départemental du Cantal, Pôle Emploi, les Agences d’intérim
3 - Avec d’autres organismes de formation : l’objectif est d’être
un assembleur de compétences en allant les chercher sur le département afin de satisfaire nos entreprises. Cela se traduit avec des
partenariat avec :
+ l’IFSI



John Escot
Directeur Délégué
d’Escotel groupe
Constructel



Grâce au Centre de National de
Formation au Très Haut Débit
nous avons formé et embauché plus de 30
personnes pour consolider nos équipes et
faire face à nos besoins et ainsi permis à
notre entreprise de se développer.

Je suis actuellement une formation
SAP au Campus avec comme
objectif de basculer sur un emploi en CDI en
métropole dans un domaine où la demande
est trés forte, je suis confiant sur mon avenir.

Benjamin Lefevre,
Créateur Le.b Telecom
Bureau d’Etudes Télécommunications

Après avoir suivi une formation de chargé d’affaires
au Campus, j’ai décidé de créer mon bureau d’études
dans les télécoms. Aujourd’hui j’ai embauché un salarié et mon
activité est en pleine croissance.





Arthur Payet
Stagiaire Services
à la personne

Le Campus travaille avec plus de 120 formateurs indépendants dans tous les domaines d’interventions dont plus de 80 %
sont du département du Cantal.



Emilie Baduel
Jeff de Bruges Saint-Flour

J’ai suivi la formation Responsable
de Développement Commercial, un
vrai plus suite à mon BTS MUC,
une année vraiment enrichissante avec un enseigenement
différent, très concret, qui m’a donné envie de créer mon
entreprise , ce que j’ai fait
en 2013 à Saint-Flour.





Ce qu’ils en pensent :

+ le CFPPA
+ CER
+ Gaillard formation
+ ….
4 - Un partenariat particulier avec la mission locale
Notamment pour le sourcing et l’accompagnement au quotidien
des stagiaires.



Les partenaires

Formations commerciales - Vendeurs.es et Responsables commerciaux

Ils et elles ont choisi le Campus pour suivre un cursus commercial de Bac à Bac plus 3 en alternance, pour consolider le réseau de
force de vente des TPE et PME du Cantal. Objectif qu’à l’issue de la formation les stagiaires décrochent un CDI.

8

Dossier

Formation

10 ans du Campus

Bernard Villaret, Président de
la CCI du Cantal et Henri
Manhès, Vice-Président de la
CCI du Cantal en charge de la
Formation.

Justement, revenons aux formations pour les
entreprises locales, ce qui reste un des objecifs
prioritaires de la CCI du Cantal. Là aussi le
Campus innove depuis une décennie avec
comme leitmotiv de monter des formations là où
il y a des emplois à la clé. “Notre volonté est de
répondre en temps réel aux besoins des entreprises en les aidant dans le sourcing des candidats potentiels que nous allons former pour eux,
pour leur développement” rajoute Bernard
Villaret. Que ce soit dans le domaine commercial, des services à la personne, de la maintenance industrielle, du digital... souplesse et réactivité sont les maîtres mots du Campus, qui peut
s’enorgueillir d’un taux d’insertion professionnelle pour ses stagiaires en moyenne de l’ordre
de 90 %. “Plus que ce chiffre qui est un satisfecit, on peut également se réjouir de participer
activement avec le Campus à un début de reconquête démographique, pour des jeunes qui restent suite à leur formation dans nos entreprises”,
dixit Henri Manhés. Il faut dire qu’au Campus,
on n’hésite pas à faire des partenariats innovants, du moment que ces deniers ont un intérêt
réel pour les entreprises. Citons pour exemple
ceux avec les Dom-Tom, qui permettent à des
guadeloupéens, réunionnais... de venir se former
au Campus dans le domaine des services à la

Tous les niveaux

des formations de CAP
à Bac + 3 pour offrir
aux cantaliens
l’opportunité de
suivre différents
cursus  

personne ou de la maintenance industrielle et de
rester ensuite travailler dans le département,
échappant ainsi au chômage qui sévit sur leurs
îles. 
Aprés dix ans de développement, il convient
maintenant de bien préparer la prochaine décennie. Et à aussi le Campus n’est pas en reste, avec
de nombreux projets dans les cartons. Côté fibre,
le Campus travaille sur les usages et va créer une
rue connectée. Est egalement prévue en 2021, le
lancement de formations sur les métiers de la
montagne et du plein air, côté services à la personne à venir une formation responsable de secteur. Sans oublier une réponse aux demandes
des entreprises cantaliennes, pour des formations de soudeurs, électriciens, laborantins et
autres. “Nous sommes en permanence en ébullition et nous sommes depuis le début de cette
année, Centre de Formation en Apprentissage,
une nouvelle corde à notre arc, qui nous a permis
de réaliser 80 contrats de niveau 5 à niveau 2.
Une bonne nouvelle car cela coûte moins cher
pour les entreprises d’avoir un apprenti”,
conclut Bernard Villaret, en souhaitant ardemment que le Campus de la CCI du Cantal poursuive son développement comme il l’a fait ces
dix dernières années, au service de toutes les
entreprises cantaliennes.” Happy Birthday !

9

La galaxie du Campus

MARIE-CLAUDE

Assistant
04 71 4

JEAN-MARC

FREySSINIER

Conseiller Formation Fibre
06 40 10 96 39

2010

L’objectif de l’offre de formation continue est de répondre aux besoins et attentes des entreprises.
Nous proposons un panel de formations généralistes
(informatique, management, développement personnel, .)
mais également sécuritaires ( travailleur en hauteur, habilitation électrique, Amiante,…)

2012

FLORIAN LLINARES

Conseiller Formation Fibre
06 70 00 98 13

KARINE DALBIN

Conseillère Formation Pédagogique
06 70 00 98 12

Création d’une filière de formation à l’échelle nationale dans
le domaine de la fibre optique avec une offre de formation de
niveau CAP/ BEP à Bac + 3
Plus de 3000 stagiaires formés dans ce domaine en 8 ans. Avec
cette filière, nous avons accompagné une entreprise Locale
(Escot puis Escotel) et l’ensemble des entreprises nationales.
Nous travaillons avec tous les opérateurs et grands comptes des
télécoms (Orange, SFR, Free, Sogetrel, Eiffage, Circet,….)
Une offre unique à l’échelle nationale
Aujourd’hui, nous préparons la suite. Après les infrastructures /
les réseaux nous travaillons sur la création de nouveaux diplômes
sur les usages dans le domaine de la smartcity, la maison intelligente.
Nous serons prêts début 2021 avec des diplômes de niveau
CAP/BEP et Bac +3

2015

10

Une offre locale avec des formations dans le domaine de
l’industrie :
- Technicien de maintenance (CQP)
- Opérateur de production dans le domaine de la transformation laitière en partenariat avec les Fromageries Occitanes
- Opérateur de production
- Conducteur de lignes
- Opérateur de Maroquinerie de luxe
- Soudeur
Dans le domaine du Bâtiment :
- Electricien du bâtiment
- Technicien d’équipement en électricité

EMILIE VIGOUROUx

Assistante Formation Fibre
06 40 10 96 39

SéBASTIEN CHEyVIALLE
Directeur Campus
06 89 72 05 82

E

Dossier

Formation

LAGRANEIRIE

te gestion
45 48 73

JULIEN

10 ans du Campus

PRADAL

Conseiller Formation
06 37 71 12 86

LUCINDA GONTINEAC

Conseillère Formation Continue
06 70 65 70 71

EDITH HILAIRE

Conseillère Formation
06 75 49 71 32

2018
Dernier Pôle créé en 2018 en partenariat avec les entreprises et associations de ce domaine sur le département
Création d’un plateau pédagogique dernière génération
- Assistant de vie aux familles
- DEAES
- Responsable de secteur service à la personne
D’ici la fin de l’année, c’est plus de 60 personnes qui auront
intégrés nos formations dans ce domaine.

2019

Une offre de niveau CAP / BEP à Bac + 3
Nous possédons nos propres diplômes
- Employé polyvalent de la grande distribution (CAP / BEP)
- Vendeur conseiller commercial (Bac)
- Gestionnaire d’unité commerciale (bac +2)
- Responsable de développement commercial (bac +3) – formation
phare du Campus avec plus de 140 stagiaires formés en 10 ans et
plus de 95 % d’insertion professionnelle auprès des entreprises du
territoire. Nous avons permis, à des jeunes, de poursuivre les études
sur Aurillac.
Les nouveautés c’est la mise en place d’une filière digitale avec une
formation référent digital et une formation développeur web et web
mobile (bac + 2)

2020

CENTRE DE FORMATION en APPRENTISSAGE

SyLVIE GAMEL

Assistante de direction
06 80 38 80 24

CORINNE DURIF

Assistante Formation
04 71 45 40 64

2021
Nous avons réalisé une étude de faisabilité et rencontré les acteurs
des différents secteurs. Notre offre est prête.
Exemple de formation :
- Animateur de village de vacances
- Préparation au probatoire d’accompagnateur de moyenne montagne

PAROLE D’ENTREPRENEURS
Successeur de Jean-Michel Verdier,

Michel Gennai, PDG des Miroiteries

Laumond a pris les commandes de
la Fédération Française du

Bâtiment Cantal. Une tâche qu’il

souhaite mener dans le cadre d’un

vrai travail d’équipe au service des

entreprises de son secteur.

8
Michel Gennai, un mot tout d’abord sur votre
entreprise ?
Michel Gennai - J’ai repris la miroiterie
Laumond en 2016 et depuis j’ai créé le groupe
Cantal Invest qui regroupe 8 entreprises de mon
secteur dans lesquelles je suis actionnaire soit
majoritaire, soit minoritaire, ce qui me permet de
faire tourner l’usine d’Aurillac et de répondre à
des marchés plus importants avec une solidité
technique et financière plus large. Une centaine de
personnes sont salariées dans les entreprises
regroupées dans Cantal Invest.

Vous venez d’être élu Président de la FFB, votre
vision de la situation économique actuelle ?
Michel Gennai - Les entreprises du bâtiment ont
en moyenne 6 mois de commandes, mais on sent
clairement avec la crise sanitaire que cette prise de
commande est de plus en plus compliquée. Je ne
parle pas du marché du particulier qui lui se porte
pour l’instant très bien et c’est tant mieux pour
nous et les petits artisans, par contre on sent une
baisse d’activité sur les gros chantiers, des prises
de décision reportées et une baisse des prix. La
situation est en train de se tendre.

Vous lancez un signal d’alerte ?
Michel Gennai - Que les choses soient bien
claires, on ne joue pas les pleureuses ! On peut
continuer notre activité, par contre la rentabilité ne
sera pas au rendez-vous, car avec la multitude des
rebonds de l’épidémie on n’arrive pas à avoir de
continuité et tout se décale en terme de facturation.

12

Alors selon vous que faut-il faire ?
Michel Gennai - Vous connaissez l’adage, quand

Michel Genn
ai, le nouvea
u
Président de
la FFB Ca
ntal
l’on
le bâtiment va tout va ! Alors nous ce que
en attente de
aimerait, c’est que les projets
és
Plan de Relance et autres soient déclench
s
par les collectivités ou les organismes privé
ible. Il nous faut de
le plus rapidement poss
ible
l’activité en assurant dès que cela est poss
nos
une préférence territoriale pour maintenir
pas
entreprises à flot. Nous ne demandons
du travail.
d’aides, nous demandons

Vos autres priorités ?
es et
Michel Gennai - Promouvoir nos filièr
esse à notre métier.
redonner ses lettres de nobl
et de
En menant des actions auprès des jeunes
ces
leurs parents pour leur montrer combien
sir et
métiers ont changé, permettent de réus
nseur social. Relancer
sont un véritable asce
ain.
l’apprentissage est le véritable défi de dem
n qui
C’est un enjeu fort pour notre professio
teconnait déjà de grandes difficultés de recru
ment.

dat ?
Comment vous allez mener votre man
vraie
Michel Gennai - Je veux avoir une
les entreprises cantaaction de proximité avec
une
liennes, m’impliquer dans le Cantal avec
coméquipe où chacun pourra faire valoir ses
serait
pétences au service de notre action. Il
les utiliser pour faire
dommage de ne pas
avancer notre profession. 

y http://www.d15.ffbatiment.fr

Vie des entreprises
IXINA

Anais Pinquier
et son équipe
au sein du
showroom
Ixina à Aurillac.

Une nouvelle offre

Anais Pinquier a choisi pour se lancer dans l’entrepreneuriat, une franchise, IXINA, qui lui colle à la peau ;
moderne dynamique et porteuse de valeurs.

La valeur n’attend pas le nombre des années. C’est ce qu’a
dû se dire le franchisé IxINA
lorsqu’il a donné son accord
pour l’implantation de sa
marque à Aurillac sous la houlette d’Anais Pinquier. Il faut
dire que la jeune fille, à tout
juste 30 ans, ne sort pas de
nulle part.  Elle a débuté sa
carrière professionnelle en
2012 chez Robert Centre
Cuisine à Arpajon, avant de
poursuivre son apprentissage
à partir de 2015 chez Mobalpa
comme conceptrice vendeuse.
ENVIE DE CREER
Des expériences qui l’ont
conforté dans la passion de ce
métier et surtout qui ont
dévoilé son besoin d’indépendance. « J’avais envie de faire
les choses à ma manière en
me recentrant sur le service, le

conseil, en prenant le temps
sans mettre la pression aux
clients. Je me suis donc mis
en quête d’une affaire qui correspondrait à mes attentes et
mon choix s’est porté sur
IxINA.» Il faut dire que la

vont de 3000 à 30 000 euros
avec une équipe de poseurs
qualifiés, des sous-traitants
locaux et un partenariat avec
la marbrerie Lafon pour les
plans de travail. Tout cela
nous permet de suivre les

objectifs, souligne notre jeune
chef d’entreprise. L’objectif
désormais est d’avancer en
équipe pour conforter tout
cela en faisant en sorte que
nos clients deviennent nos
meilleurs prescripteurs et en

«Notre priorité le service client, le conseil
et l’accompagnement de A à Z»
Anais Pinquier, IxINA Aurillac

franchise a été réélue pour la
troisième année consécutive,
meilleure franchise de cuisine. Alors sans hésiter, Anais
Pinquier franchit le pas,
investit 400 000 euros et
ouvre durant l’été 2020 cette
n o u v e l l e e n s e i g n e .  « N o u s
proposons des cuisines qui

chantiers de A à Z, de la commande dans notre showroom à
la pose finale chez le client. »
Trois salariés ont rejoint
Anais dans cette aventure,
tous prêts à réussir l’implantation de cette nouvelle franchise. «Pour l’instant, nous
sommes au-dessus de nos

multipliant les partenariats
avec les professionnels de la
construction et les artisans locaux.
Mais aussi par le lancement de
nouvelles gammes comme les verrières et les dressings pour élargir
notre offre.» Un beau challenge
que toute l’équipe d’IxINA
Aurillac est prête à relever.

13

Vie des entreprises
Le Mozart

Un nouveau challenge

Elodie et
Alexandre Huguet
Bataille à la tête
désormais de
deux restaurants

Après avoir installé la réputation de leur restaurant Le Mozart en centre-ville d’Aurillac, Alexandre et Elodie Huguet-Bataille ont décidé de transférer ce dernier à La Rocade aux portes de la ville.
Il aura fallu moins de deux ans
pour que le Mozart devienne une
institution, rue des Carmes à
Aurillac. Cela est dû autant aux
propositions gastronomiques
d’Alexandre qu’à la carte des
vins que propose Elodie mais
aussi à l’ambiance simple et
conviviale qu’a su créer le couple dans son premier restaurant.
“C’est vrai que c’est une belle
réussite, on ne s’attendait pas à
cela car on se savait pas comment serait perçue notre cuisine
pour le moins originale. On est
ravis.”

SE DONNER PLUS
D’ESPACE

II est vrai que depuis 2018 le
succès ne se dément pas et que le
restaurant, que ce soit pour le
menu du jour du midi ou le ser-

14

vice à la carte du soir affiche
complet. Fort de ce succès,
Alexandre et Elodie s’interroge
sur la possibilité de se donner un
peu d’air. Alors quand l’opportunité de racheter le restaurant la
Rocade se présente, ils disent

banco.  “Rue des Carmes, on est
arrivé au bout de ce que l’on
pouvait faire, ce transfert est
l’occasion pour nous de poursuivre notre développement.”
explique Alexandre. “L’idée
n’est pas d’augmenter notre
nombre de couverts mais de

pouvoir faire d’autres propositions tant culinaires que sur les
vins, dans un plus grand confort
de travail” souligne de son côté
Elodie. Proposer une carte des
vins de 500 références qui va du
vin abordable aux vins d’excep-

et ouvrira du lundi au samedi
midi avec une formule du jour
plus des salades et desserts à
emporter réalisés par deux salariés formés par Alexandre pour
garder l’esprit et l’identité du
Mozart. “C’est une évolution

«Enrichir notre gamme de
propositions gustatives»
Alexandre Huguet-Bataille, Le Mozart
tion, qui seront proposés au
verre, ajouter des propositions
au menu habituel et accueillir
des groupes, des séminaires sont
autant de nouveautés qui seront
possibles au Mozart, nouvelle
formule. L’ancien Mozart, lui
deviendra “Les Midis d’Hélèna”

simple et logique des choses qui
va nous permettre de monter en
gamme sans forcément augmenter nos prix, car notre volonté est
de se faire plaisir et que tout un
chacun puisse venir se faire plaisir au Mozart autour de nos propositions gustatives.”

Vie des entreprises

Auvergne Collectivités (groupe Performance Hygiène)

Régis Bru et
Franck Dedenis
co-gérants
d’Auvergne
Collectivités

En plein renouveau

Anciens salariés, Régis Bru et Franck Dedenis ont repris Auvergne Collectivités, entreprise de vente de produits d’hygiène et d’entretien pour les collectivités, le CHR, l’industrie, la santé, les CE et les particuliers.

Créée en 1974 par André
G a r r o u s t e ,  A u v e r g n e
Collectivités a été revendue en
2008. Alors que cette dernière
connait quelques difficultés
Régis Bru et Franck Dedenis,
tous deux salariés de l’entreprise, décident de la reprendre
en 2016.  Le début d’une
ascension qui ne se démentira
pas. 
RENFORCER LA FORCE
COMMERCIALE

Les deux co-gérants conservent l’ensemble des salariés, 5
personnes, et mettent rapidement en place une nouvelle
politique commerciale. Leur
proactivité pour gagner de
nouveaux clients porte rapidement ses fruits. L’entreprise
affiche ainsi depuis la reprise
une hausse permanente de son
CA, au point de réaliser cette
année .5M d’euros de CA et de
valider deux embauches en
CDI. “Nous avons certes enre-

gistré une forte hausse avec La
Covid cette année, mais il n’en
demeure pas moins que nous
affichons une progression
linéaire depuis notre reprise” Il
faut dire que les deux associés
ne restent pas les deux pieds
dans les mêmes souliers pour
satisfaire une clientèle qui se
répartit du Cantal au Lot en
passant par l’Aveyron et le
Puy-de-Dôme. “Nous sommes

affiliés au groupement
“Performance Hygiène” qui
nous apporte des prix compétitifs, du marketing et de nouveaux fournisseurs comme
Unger, Sanivap (vapeur),
Vikan, Oxypharm (désinfec-

tion par voie aérienne), Natéo
santé (purificateur d’air)…
apportant toujours de nouvelles
solutions en adéquation avec
les enjeux du développement
durable et de la réglementation.
», souligne Franck Dedenis.
Un vrai plus, complémentaire
avec cette volonté de renforcer
l’équipe commerciale par deux
embauches supplémentaires.
“Nous restons des indépendants, des locaux qui souhai-

ment en leur amenant en plus
du produit, conseils, services et
formations” renchérit Régis
Bru. Nos chefs d’entreprise
n’oublient pas également d’investir pour améliorer leur outil
de production. 60 000 euros
vont ainsi être débloqués dans
un nouveau système de
stockage mécanisé. Afin d’optimiser le confort de travail, le
service et la rapidité de livraison assuré bien sûr en

«Poursuivre notre évolution de
gammes et services proposés»
Franck Dedenis, Auvergne Collectivités
tons travailler avec les entreprises et les collectivités du territoire, c’est pour cela que nous
allons poursuivre nos actions
de réseau et valoriser cette
carte auprès de tous ceux qui
créent des entreprises notam-

interne… Un nouveau projet,
pour un nouveau défi, celui de
poursuivre avec Auvergne
Collectivités sur la voie du développement. A voir la motivation de
Régis et Franck, il ne fait aucun
doute que tout cela est bien engagé.

15

Vie des entreprises
Baryk

Un lieu pour les épicuriens

Mikael Teil et Etienne Bossard ont ouvert leur cave à vins à Ydes.

Amis d’enfance, Mikael Teil et Etienne Bossard ont décidé de monter ensemble un nouveau lieu à Ydes,
une cave à vins et spiritueux : la Baryk.
En plus d’une forte amitié, c’est
un désir de changement professionnel dans leurs vies respectives qui a conduit Mikael et
Etienne à se lancer dans ce projet. L’idée de départ était de produire du rhum arrangé et faire
du finish de rhum en fût de vin.
Après une étude marché, les
deux associés constatent qu’ils
doivent étendre leurs activités.
Ils décident alors de créer en
complément une cave bar à vins
dans leur pays à ydes.
UNE TOTALE CREATION
Un concept nouveau sur ce territoire qui a vu le jour le 7
octobre dernier avec l’ouverture de la Baryk. “Nous avons
investi 125 000 euros et réalisé

16

nous-même tous les travaux
d’aménagements dans un
ancien dépôt à la sortie de
ydes direction Champagnac,
sur un axe vraiment stratégique
où il y a énormément de pas-

sage.” En plus de la vente de
vins et de spiritueux, sans
oublier une épicerie fine avec
des produits locaux, la Baryk
propose un espace bar dégustation avec des tapas pour des
afters Works ou des soirées pri-

vatives. “Dès l’ouverture nous
nous sommes aperçus de l’intérêt pour notre concept avec
une très forte demande, notamment pour les soirées du vendredi et samedi où nous affi-

projet de fabrication et commercialisation de Rhums
arrangés, à la fois dans leur
cave mais aussi chez d’autres
cavistes et grossistes qu’ils ont
l’intention de démarcher. Ensuite

«Un concept de la ville
transposé à la campagne.»
Mikael Teil, la Baryk

chons complet. La preuve que
ce concept bien implanté dans
les villes manquait sur notre
territoire à la campagne.”
Une fois leur bar-cave à vins
bien lancé, Etienne et Mikael
envisagent de relancer leur

viendra le temps d’autres projets
avec l’organisation d’événementiels (mariages, cérémonies...) en
partenariat avec d’autres acteurs
locaux. Une nouvelle branche à
leur arc pour asseoir définitivement
leurs nouvelles activités.

Vie des entreprises

Pro Mat

Les Mousquetaires
de l’outillage
Eric Guérin, Franck Le Page et Georges Fernandes sont à la tête de Pro Mat.

Eric Guérin, Franck Le Page et Georges Fernandes sont associés au sein de Pro Mat, société de vente directe d’outillages et de consommables pour professionnels et particuliers.

L’aventure a commencé il y a
quinze ans à Boisset lorsque
Eric Guérin lance l’entreprise.
Son idée faire de la vente
directe d’outillages dans un
camion en se rendant directement chez le client. «Au départ
j’étais spécialisé dans la mécanique, la maintenance des
entreprises puis petit à petit
avec l’arrivée de mes associés
nous nous sommes développés
sur d’autres secteurs» explique
Eric Guérin. 
OUVERTURE D’UN MAGASIN
L’arrivée de Franck Le page
en 2007 a ouvert l’entreprise
au marché agricole et celui des
garages, puis celle de Georges
Fernandes en 2014 a permis
de s’attaquer au secteur de
l’artisanat. « Nous avons ainsi

quatre camions qui tournent
en permanence et vont directement chez le client » souligne
Franck Le Page. Avec une

de travail.» Une formule qui a
fait le succès de Pro Mat et qui
va rester le fondement de l’entreprise même si les trois asso-

nous offrons à nos professionnels. » L’ouverture du magasin a permis de plus à Pro Mat
d’amortir les effets de la crise

«Nous sommes chacun
spécialiste dans un domaine.»
Les trois associés de Pro Mat

zone de chalandise qui s’étend
à 80 km autour d’Aurillac.
« Nous sommes les derniers à
pratiquer cette forme de vente
directe sur le département »
renchérit Georges Fernandes,
« un modèle qui plait à nos
clients car ils peuvent voir,
toucher et essayer le matériel
avant de l’acheter sur leur lieu

ciés ont décidé en septembre
2019 de se sédentariser
quelque peu en ouvrant un
magasin sur Aurillac. « Cela
émane d’une forte demande de
nos clients et cela va nous permettre de nous ouvrir à une
nouvelle clientèle notamment
celle des particuliers avec la
même expertise que celle que

sanitaire. « On s’aperçoit que
les deux activités camions et
magasins sont extrêmement
complémentaires avec un
potentiel important.» Il s’agit
nos
pour
maintenant
Mousquetaires de consolider
tout cela en s’appuyant sur la
jeunesse et les 3 apprentis qui
ont rejoint l’entreprise.

17

Vie des entreprises
Eureau SOURCES

L’eau de source à domicile

Raynald Chameret, Responsable d’Eureau Sources à Teissières -les-Bouliès

Leader Français de la vente d’eau de source en bonbonne, Eureau Sources a décidé de se diversifier en innovant pour toucher le marché du particulier.
Avec 65 % du marché national,
Eureau Sources se positionne
comme le leader de ce marché
des bonbonnes d’eau de source
en France sur le marché des
entreprises et des collectivités.
Un marché qui évolue désormais au gré de la fermeture de
la concurrence. Alors pour
redynamiser l’activité de ce
secteur, Raynald Chameret et
ses équipes ont décidé de lancer une réflexion depuis 2016
pour faire rentrer la bonbonne
dans les foyers.
VENDRE
AUX PARTICULIERS
Au sein de l’Impulseur de la
CCI de Touraine est lancée une
grande étude qui doit valider
l’intuition de départ que le particulier pouvait être séduit par

18

ce produit. “Rapidement, les
études marketing et de marchés nous ont conforté dans
notre démarche, d’autant plus
que la consommation d’eau en
bonbonne a un impact fort en

terme de développement durable, en s’inscrivant dans un
schéma d’économie circulaire
réellement dans l’air du temps
avec zéro déchet pour les
emballages” se targue Raynald
Chameret, qui n’oublie pas de
rajouter “qu’en terme de trans-

port là aussi on livre localement donc l’impact carbone est
réduit.” Il ne manquait plus
qu’à faire un test grandeur
nature et bien évidemment ce
dernier a eu lieu à Teissières.
Les premières fontaines équi-

de chez nous. En résumé, tous
les jours vous marchez au dessus de l’eau que nous vous proposons de boire.” L’objectif
désormais pour Eureau Sources
est de dupliquer cette initiative
sur l’ensemble des 4 sources que

«Consommer l’eau qui
passe sous nos pieds.»

Raynald Chameret, Responsable Eureau Sources
pées d’une petite pompe électrique ont ainsi été commercialisées. “Les retours sont extrêmement positifs et valident
sans aucun doute notre positionnement et notre concept,
qui est de consommer local,
des produits faits par des gens

compte l’entreprise en France,
mais aussi de trouver des distributeurs locaux autour des sites
pour commercialiser ces bonbonnes et enfin étudier un système de livraison à domicile. Si
ça ce n’est pas un projet qui coule
de sources !

Vie des entreprises

Albessard - Chassagnat

Une reprise en douceur
Alain Albessard, le cédant et Benjamin Chassagnat le repreneur de la désormais entreprise Albessard - Chassagnat à Mauriac.

Reprendre une entreprise qui a pignon sur rue, n’est pas forcément chose aisée, sauf si cédant et repreneur sont sur la même longueur d’onde pour assurer la pérennité et la continuité de l’entreprise. Un pari
que sont en passe de réussir Alain Albessard et Benjamin Chassagnat.
La société Albessard et ses 26
salariés, spécialisée dans le
plâtre - peinture et carrelage
pour les particuliers et les collectivités est une institution
dans le Nord Cantal. Alors
quand Alain Albessard décide
de transmettre pour faire valoir
ses droits à la retraite, il n’a pas
envie de se tromper. “J’ai créé
cette boite en 2008 et depuis je
n’ai eu de cesse avec mon
équipe de la faire évoluer alors
aujourd’hui mon souhait est de
tout mettre en œuvre pour réussir ma succession et que l’entreprise continue sa marche en
avant.”
UNE PASSATION REUSSIE
Pour ce faire, Alain Albessard
choisit de faire affaire avec
Benjamin Chassagnat, un
trentenaire hyper motivé, qui
rêve depuis toujours d’être à la

tête de son entreprise. “On
s’est tapé dans la main avec
Alain et l’affaire a été conclue
le 28 février dernier”, souligne
le jeune repreneur qui acquiert
le fonds de commerce avant

tuilage qui me permet de
structurer tranquillement l’entreprise à ma main en m’appuyant sur les compétences
d’Alain” explique Benjamin
Chassagnat. “Véritablement
un gain de temps pour moi et

veau responsable espère ne
pas voir trop freiner par les
problèmes de recrutement de
plus en plus récurrent dans ce
secteur.  “Cela va être un des
enjeux forts des prochaines
années pour assurer la conti-

«On s’est tapé dans la main
et on s’est mis au travail.»
Benjamin Chassagnat, Albessard - Chassagnat

de racheter les murs l’année
prochaine. Les deux hommes
décident également de cohabiter quelques mois pour assurer
dans de bonnes conditions la
transmission de l’ensemble
des connaissances et des
réseaux nécessaires à la bonne
marche de l’entreprise. “Un

pour l’entreprise.” D’ailleurs
déjà les premiers projets
voient le jour avec en plus du
site de Mauriac, la création
d’une agence sur Bort-lesOrgues qui est au cœur de la
zone de chalandise de l’entreprise. Un pas de plus vers une
nouvelle évolution que le nou-

nuité de notre activité avec
une obligation de remplacer
nos salariés qui vont arriver à
la retraite.” En attendant, l’entreprise Albessard Chassagnat poursuit sa route
avec un nouveau capitaine
sous l’oeil bienveillant de son
ancien Amiral. Bon vent !

19

Etude

Quel développement à 20 ans
pour le Tourisme du Cantal ?

Bernard Villaret, Président de la CCI du Cantal, Serge Castel, Préfet du Cantal et Bruno Faure, Président du Conseil Départemental ont lancé
cette étude prospective pour définir quel tourisme pour le Cantal dans 20 ans.

Le Tourisme constitue un atout important du département du Cantal, tant au
niveau de son attractivité que de son économie en général.
Grâce aux études et réflexions menées par
le Conseil Départemental du Cantal, la
rédaction d’un schéma du tourisme 20192022, a pu être concrétisée et des constats
objectifs ont ainsi permis de dégager des
axes stratégiques et la mise en œuvre de
diverses fiches actions.
Présente au quotidien aux côtés de nombre
d’entreprises, il est apparu essentiel à la
CCI du Cantal de prolonger ce schéma touristique par une réflexion sur la prospective
touristique du Cantal à l’horizon 2040.
“Notre ambition a souligné, Bernard
Villaret, Président de la CCI du Cantal est

de préparer dans le cadre d’un large partenariat et d’une grande concertation ce qui
sera dans 20 ans le tourisme dans notre
département.”
Ainsi, afin d’accompagner au mieux les
entreprises dans leurs mutations économiques et répondre au mieux aux évolutions des attentes des clientèles, cette
réflexion a pour but de créer une dynamique
globale avec des actions prévues dès 2021,
en concertation avec les acteurs institutionnels et privés, mais aussi pour faire émerger
de nouvelles offres ou partenariats autour
d’un véritable réseau professionnel départemental.

èFédérer des acteurs institutionnels et privés autour d’une réflexion
stratégique commune dans un «
groupe projet ».
èFavoriser l’émergence de nouvelles offres ou produits innovants
permettant de conforter l’existant et de
valoriser la notoriété de la destination.

L’objectif étant de favoriser les mutualisations et implications, de faire émerger des
actions et produits touristiques structurant à
l’échelle départementale sans pour autant
multiplier les instances mais bien évidemment en s’appuyant sur l’existant.
“Dans le cadre de notre tourisme de plein
air, nous avons des difficultés pour valoriser
l’accès à notre espace. Je suis donc

Objectifs

20

Tous les acteurs publics, privés et
les professionnels seront associés
et pourront contribuer aux travaux
et apporter leurs pierres à l’édifice
dans le cadre des objectifs
recherchés.

convaincu qu’un important travail de
réflexion stratégique sur le tourisme de
demain est nécessaire, il est d’ores et déjà
mené par le Conseil départemental notamment sur le positionnement que devra avoir
le Cantal pour répondre à ces nouvelles
aspirations. Cette démarche prospective est
un réel complément à nos actions.”
Pour Serge Castel, Préfet du Cantal,
“actuellement au niveau de l’offre et des
services proposés, l’offre touristique cantalienne est difficile à lire. Cette étude doit
permettre d’y voir plus clair, sans oublier à
court terme de profiter du volet tourisme du
Plan France Relance qui prévoit 50 millions
d’euros pour les projets du secteur touristique.”
Cette mission est donc lancée, en complément des actions quotidiennes menées pour
ce secteur, avec un travail collaboratif qui
va être mis en place par le cabinet de
consultant sélectionné et qui devrait aboutir
sur des actions à engager trés rapidement.

Pour en savoir plus ou si vous
souhaitez participer
à cette action :
Marc Delbort mdelbort@cantal.cci.fr
06 - 07 49 48 18

Actualités

Inauguration

Résidence Habitat Jeunes

Ce projet situé sur l’Eco Quartier du Vialenc à Aurillac est l’aboutissement d’une volonté
commune de disposer, pour les jeunes travailleurs et alternants d’un outil moderne, attractif
et fonctionnel sur un emplacement stratégique.

Visite de chantier de la future Résidence Habitat Jeunes.

“Si ce projet a pu aboutir, c’est grâce à la CCI
du Cantal qui nous a poussé à aller au bout de
ce dernier sur ce site pour remplacer le foyer
des jeunes travailleurs actuel” a souligné
dans son introduction Pascal Lacombe,
Directeur Général de Polygône qui porte ce
dossier. Il faut dire que ce bâtiment se situe à
proximité du Campus, le Centre de

Formation de la CCI et “que cette nouvelle
résidence va nous permettre de proposer à
nos stagiaires qui viennent de toute la France
(400 par an) des logements de grande qualité.
Un elément concurrentiel supplémentaire
pour vendre nos formations” dixit Bernard
Villaret, Président de la CCI du Cantal.
Ouverture prévue premier semestre 2021.

Le projet

50 logements jeunes travailleurs
30 logements jeunes en
formation
20 logements plus de 30
ans
Coût des travaux : 5 000
000 d’euros
Prix de revient : 8 000
000 d’euros

Signature d’un partenariat CCI
du Cantal - Action Logement

Bernard Villaret, Président de la CCI du Cantal et Frédéric Reynier, Président du Comité Régional Action Logement

Action Logement et la CCI du Cantal ont formalisé leur partenariat autour de principes généraux portant sur des actions
communes afin de conforter leurs objectifs d’acteurs de
développement économique territorial au service des entreprises et de leurs salariés dans le cadre de la revitalisation
du territoire. Ce partenariat répond à la double ambition
d'apporter un cadre collaboratif sur : Le développement
économique et l’accompagnement des entreprises ; l’accompagnement des territoires.

21

Création

Une Mutualisation des compétence

Au service des créateurs et repreneu

Dans les locaux de la CCI du Cantal à Aurillac avec le regroupement du service création de la
CCI, Initiative Cantal et France Active Auvergne, c’est un pôle complet qui est à la dispotion des
porteurs de projet pour lancer ou reprendre un entreprise.

CCI du Cantal

Les services de la CCI du Cantal ont pour mission d’accompagner
les porteurs de projets et les entreprises dans leurs formalités
La CCI vient en appui des porteurs de projet pour :
Structurer la démarche - Construire un projet de création - Former
les porteurs de projet - Trouver des aides.
Actuellement plusieurs programmes sont mis en avant par les
conseillers de la CCI du Cantal comme Activ’Créa (Pôle emploi),
ou “Je Lance Mon Projet” (Conseil Régional AURA).
De nombreux outils sont déployés :
- CCI Business Builder :: pour valider toutes les étapes de son
projet avec l’accompagnement d’un conseiller.
- Préviflash outil de création de prévisionnel
- OSE, outil de reporting pour le suivi post création
Le porteur de projet bénéficie ainsi d’un accompagnement sur la
durée avec comme objectif que sa création ou reprise soit
pérenne.

Christine Francon, Céline Vinas et Frédéric Godbarge, les conseillers création de la CCI du Cantal.

C ONTACT : 04 71 45 40 40

Initiative Cantal

Initiative Cantal est une association à but non lucratif qui
fait du financement, de l’accompagnement à la création,
reprise et au développement d’entreprises.
Elle fait partie des 214 associations du réseau Initiative
France - 1er réseau associatif de financement et d’accompagnement des créateurs, repreneurs et développeurs d’entreprises. Le prêt d’honneur est un outil qui permet à de
futurs chefs d’entreprise de concrétiser leur projet par un
accueil, un accompagnement, un suivi personnalisé et une
aide financière pour un projet soit de création, de reprise ou
de développement, développement qui surviendrait dans les
6 premières années.
“Il s’agit d’un prêt à taux zéro qui vient soit renforcer les
fonds propres, soit favoriser la trésorerie de départ. Si le
porteur de projet ne dispose pas d'un apport personnel suffisant pour obtenir un emprunt bancaire permettant de boucler le financement de son projet de création, de reprise ou
de développement d'entreprise , il lui est possible de renforcer cet apport en sollicitant un prêt sans intérêts ni garanties qu’il s’ engagera à rembourser "sur l'honneur" explique
Bernard Bouniol, Président d’Initiative Cantal. L'obtention
du Prêt d’honneur crédibilise son projet et a un effet de
levier significatif pour l'obtention d'un financement bancaire complémentaire.
Le montant du prêt d’honneur varie en fonction des projets
Initiative Cantal octroie des Prêts d’honneur d’un montant
de 3000 euros à 15000 euros maximum, plus de 85 prêts ont

22

Monique Lacombe a en charge le suivi des dossiers d’Initiative
Cantal et Bernard Bouniol, Président.

été octroyé en 2020 pour un montant de 755 000 euros soit
un effet levier auprès des banques de plus de 7 millions
d’euros dont la plupart sont garantis à des pourcentages
spécifiques par France Active Auvergne. Soit au final, 8 350
000 euros injectés dans l’économie cantalienne en 2020.
« Les chiffres annoncés marquent si besoin était tout l’intérêt de la plateforme Initiative Cantal, dispositif opérationnel
et réactif, partenaire des collectivités territoriales” a déclaré
Bruno Faure Président du Conseil Départemental du Cantal
lors de la dernière Assemblée générale d’Initiative Cantal.

C ONTACT : 04 71 45 40 47

es

Création

urs d’entreprises
France Active Auvergne

Sabrina Lavergne assure l’accueil et les missions back office ; Camille Corvaisier et Clément Rouet sont particulièrement en charge de l’intermédiation financière en faveur des entreprises (TPE et entreprises engagées) ; Carine Delcamp a pour mission d’assurer le suivi des chefs
d’entreprise bénéficiaires du RSA. Carine Sautarel est en charge du DLA (dispositif local d’accompagnement).

France Active Auvergne, association présente depuis
11 ans dans le Cantal, assure l’accompagnement, le
financement et la mise en réseau des entreprises à travers l’accompagnement, l’expertise, le financement et
le suivi des projets à toutes les phases de leur vie
( cr éation , con s olid atio n, chan g emen t d’ éch elle,
rebond).
Depuis quelques années, l’association valorise les
entreprises dites engagées, celles dont les pratiques
responsables, solidaires, durables ont un impact positif
s ur le dév elop pement terr ito rial, la q u alité d es
emplois, la transition écologique.
France Active Auvergne intervient en prêts moyen
terme auprès des entreprises engagées de l’ensemble
du territoire auvergnat et mobilise ses garanties bancaires. Elle intervient ainsi particulièrement auprès des

demandeurs d’emploi, des femmes entrepreneures, des
jeunes et des personnes en situation de handicap ou
encore au sein des ZRR.
Elle a aussi la responsabilité de dispositifs d’accompagnement et structuration de projets (DLA, DASESS,
RSA, formations…), afin de consolider les projets,
leurs emplois et la qualité de leurs pratiques.
Avec l’arrivée de cette association au sein des locaux
de la CCI du Cantal cet été, aux côtés de l’association
Initiative Cantal, les porteurs de projet disposent désormais d’un plateau dédié à l’intermédiation financière.

C ONTACT :

04 71 45 64 43
contact15@franceactive-auvergne.org

23

Votre CCI en action

Enbasdemarue

COMMERçANTS, PRESTATAIRES DE SERVICE
VENDEZ VOS PRODUITS ET SERVICES EN LIGNE !

Votre Chambre de Commerce et d’Industrie du Cantal, acteur du développement économique, s’engage pour les évolutions
du commerce de proximité pour renforcer leur attractivité.
Elle déploie, enbasdemarue.fr, une market place destinée aux commerçants et prestataires de service.

Avec Enbasdemarue

- Vendez en ligne en rejoignant gratuitement Enbasdemarue.

- Créez votre boutique en ligne en quelques clics, soyez visible 24h/24,

- Mettez en place le drive et la livraison à domicile simplement.

- Profitez d’un outil clef en main, sans contrainte technique ainsi que d’un accompagnement dédié par un animateur.

EN

DÉVELOPPANT UN MARKET PLACE , LA

CCI

DU

CANTAL

S ’ ENGAGE À

:

• Offrir une solution de commerce connectée structurante, fédératrice et innovante,
• Revitaliser les centres-villes en ramenant les clients dans les commerces de centre-ville et centre-village,
• Créer un projet de développement partagé pour le territoire au profit des commerçants et prestataires de services,
• Défendre l’économie et l’emploi local,
• Etre au cœur du phygital, c’est-à-dire : consommer local tout en consommant digital.

24

En savoir
plus :

Stéphane Gazal
( 06 07 49 23 41
7 sgazal@cantal.cci.fr

www.cantal.cci.fr

Votre CCI en action

France Relance
100

MILLIARDS D’EUROS POUR AIDER
à LA REPRISE

Le gouvernement a lancé un plan de relance historique de 100 milliards d’euros pour redresser l’économie et faire la « France de
demain ». Inscrit dans la continuité des mesures de soutien aux entreprises et salariés lancées dès le début de la crise de la Covid-19, ce
plan vise à transformer l'économie et créer de nouveaux emplois. Il repose sur trois piliers : l’écologie, la compétitivité et la cohésion.

La CCI du Cantal accompagné plus d’une vingtaine d’entreprises susceptibles de
pouvoir bénéficier de ce plan de relance

De nombreux appels à projets sont disponibles avec trois grandes priorités :
Écologie

La relance est une relance verte. Sur
100 milliards d'euros, 30 milliards
sont destinés au financement de la
transition écologique. Chaque axe du
plan de relance doit apporter une
contribution à la transition écologique.Tout ce qui est mis en œuvre
dans le cadre du plan de relance doit
répondre à une ambition : devenir la
1ère grande économie décarbonée
européenne en atteignant la neutralité
carbone en 2050.
Il s'agit de promouvoir une croissance
à la fois durable et juste à travers:
- la rénovation thermique des bâtiments,
- l’aide à la décarbonation de l’industrie,
- le bonus écologique,
- la prime à la conversion pour l’achat
d’un véhicule propre, ou encore la
transformation du secteur agricole.

Compétitivité

La relance est la clé de la souveraineté
économique et de l'indépendance technologique.
Si la France a des atouts, des compétences et des savoir-faire, elle doit
faire face, aujourd’hui encore, à un
problème structurel majeur : celui de
son offre. Il convient d'être plus compétitifs. Cela passe notamment par le
choix de :
- la transition écologique,
- la baisse des impôts de production,
- l’investissement massif dans certaines technologies identifiées comme
les technologies d’avenir, par l’aide à
la recherche,
- la formation,
- le développement de compétences,
- la valorisation des savoir-faire nationaux existants.

Cohésion

La relance est une relance sociale et territoriale. Elle permettra de mieux soutenir et accompagner les jeunes ainsi
que de protéger les plus modestes. Le
plan de relance concerne tous les territoires à toutes les échelles. Il s'agit
d’une solidarité au sens large : entre les
générations, les territoires, les entreprises de toutes tailles et entre les
Français. C’est un élan collectif que
porte le plan de relance, notamment à
travers le Ségur de la santé, la cohésion
territoriale et le soutien aux personnes
les plus précaires.
Pour savoir si vous êtes éligibles à un
appel à projet de France Relance

Appelez votre CCI du Cantal

04 71 45 40 40

25

Votre CCI en action

Recrutement
UNE

PLATEFORME POUR TROUVER LES BONS
PROFILS POUR VOS ENTREPRISES !

La Chambre de Commerce et d’Industrie du Cantal a mis en place pour aider les entreprises dans leur recrutement une
plateforme www.emploi-cantal.fr
Objectif : favoriser la recherche de compétences, sur l’ensemble du territoire pour les entreprises cantaliennes.

Les clés d’un recrutement réussi

4 Insérer votre logo et soigner la présentation de votre entreprise

4 Déposer vos offres pour activer le matching : consulter la CVthèque ne
suffit pas, tous les CV disponibles ne sont pas visibles en ligne

4 Traiter les candidatures reçues : grâce au matching, les candidats correspondants à votre besoin viennent à vous
26

4 Répondre aux candidats, c’est aussi l’image de votre entreprise

En savoir
plus :

Hélène Coste
( 06 83 23 01 19
7 hcoste@cantal.cci.fr

www.cantal.cci.fr



Fleepit Digital © 2020