Rapport d'activités - Mission Locale du Pays de Cornouaille



Mission Locale du Pays de Cornouaille

RAPPORT
D’ACTIVITÉ 2017
www.mlpc.asso.fr



L’État vient de faire connaître son engagement dans le Plan d’investissement dans
les compétences (PIC). Le contexte d’évolution des métiers l’amène à déployer, sur une durée de
cinq ans dans un dialogue avec les Régions, ce plan qui
vise « une offre de formation plus efficace, plus innovante
et plus pertinente, à partir de l’analyse des besoins en compétences par secteur et par territoire ».
Il est attendu des Missions locales « une contribution à la
mise en œuvre des orientations de ce plan, notamment
par la connaissance des jeunes, des entreprises et l’ancrage
local qui permettra, à travers la production et l’analyse d’informations, de faire évoluer l’offre de formation ».
Ainsi, il est proposé que «  Missions locales expériles
mentent des modalités pour aller vers les jeunes les plus
vulnérables afin de les mobiliser dans un accompagnement prenant en compte la globalité de leurs attentes ».
Les actions pourront également porter « sur le renforcement
du savoir-être professionnel, modulaire et personnalisé, en
fonction des besoins de chaque bénéficiaire (renforcement
des savoirs de base, des compétences sociales transverses
et des compétences numériques) et des besoins de compétences des entreprises. L’accompagnement pendant la
formation sera généralisé pour lever les freins à la réussite
des parcours ».
La Mission locale du pays de Cornouaille s’est elle-même
engagée, ces dernières années, sur chacun de ces axes en
réinterrogeant la pertinence de ses actions et revisitant ses

pratiques professionnelles.
Les questions liées à l’accueil, aller vers les
jeunes, favoriser l’appropriation des lieux, des
outils, faciliter l’accès aux services, soutenir toutes les démarches dans leur globalité sont prégnantes dans les travaux menés par l’équipe pour faire évoluer ses modalités
d’intervention.
Le travail de l’équipe sur les compétences génériques
pour affiner et partager avec le jeune un diagnostic global,
itératif, positif… a été réfléchi, notamment à partir de la
formation interne (ICEA du Québec en 2016) et a généré
de nouvelles actions pour et avec les jeunes (module collectif d’accompagnement/MOCA…) qui complètent les
différents actes métiers du Conseil en évolution professionnelle.
La médiation active sous tend la relation aux entreprises
partenaires. L’ensemble de l’équipe a bénéficié de cette
démultiplication et outille ainsi l’offre de services vers le
réseau des entreprises…
C’est pourquoi je suis confiant dans la capacité de notre association à relever les attentes formulées à notre égard par
les pilotes de ce plan national. Les orientations prises ces
dernières années nous ont préparés aux enjeux à relever.
Je sais pouvoir compter sur les compétences d’une équipe
investie auprès des jeunes accompagnés, sur les initiatives
à développer.

Ludovic Jolivet
Président

S O MM A I R E
La Mission locale du Pays de Cornouaille
Actrice du développement des compétences du territoire 1

Acquérir de nouvelles compétences, la formation qualifiante

Les compétences au cœur de notre accompagnement

Portraits de Jeunes accompagnés par la MLPC 11

L’activité d’Accueil et le Conseil en évolution professionnelle
L’accueil personnalisé et individualisé

Explorer ses compétences : le Diagnostic et le Module collectif
d’accompagnement MOCA
Découvrir des secteurs professionnels, les rallyes des métiers

2
3
4

5

Vérifier ses compétences, les PMSMP et le D.R.I.P.

6

Accroître ses compétences sociales, mobilité,
échanges internationaux

Exploiter ses compétences, l’accompagnement vers et dans l’emploi 10

Des compétences au cœur des territoires

Analyses par Communautés de Communes

17

Des compétences au cœur de l’équipe

26

Les Ressources financières 28

8

DÉFINITIONS
Population Totale (INSEE) :

La population totale d’une commune est égale à la somme de la population municipale et de la population comptée à part de la commune.

Demandeurs d’emploi (cat. A, B et C)

9

• catégorie A : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, sans emploi ;
• catégorie B : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite courte (de 78 heures ou moins au cours du mois) ;
• catégorie C : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite longue (de plus de 78 heures au cours du mois).



Actrice du développement
des compétences du

territoire

• Loisirs, sport et culture : des ateliers avec des partenaires
de la culture (Archipel de Fouesnant, médiathèque de Douarnenez…) et des actions pour permettre l’accès aux pratiques
sportives (associations sportives impliquées dans le programme
départemental Sport et Insertion, BPJEPS…)
• Des initiatives en réponse aux appels à projets : « Mad in
local » action retenue par la Fondation Orange pour sensibiliser
au numérique en partenariat avec Konk ar Lab
• La mutualisation d’actions : l’exemple des liens entre les
formations de professionnels du sport (BPJEPS) et les jeunes
accompagnés en Garantie Jeunes

Le développement territorial constitue l’un des
axes majeurs de l’intervention des Missions
locales. L’objectif principal vise à enrichir les
services du territoire au bénéfice du public.
Il se décline par des partenariats multiples sur des sujets divers :
• Relations avec les entreprises : conventions pour rapprocher
les jeunes et les entreprises, et pour développer de l’emploi
pérenne
• Logement : des actions partenariales pour favoriser l’accès au
logement des jeunes (conventions avec des bailleurs sociaux –
Douarnenez Habitat, Finistère Habitat – et FJT, Conseil Départemental, CPHJ…)

208 347

358 035
habitants
dont

actifs

Quimper
Bretagne
Occidentale

31 893

jeunes de 16 à 25 ans

Taux
de chômage

8,4 %

28 809
demandeurs d’emploi
(Cat. ABC)

dont

14%

jeunes de
16 à 25 ans (Cat. ABC)

Label Grande École du Numérique
ou comment conforter l’inclusion de la Cornouaille dans les dynamiques numériques régionales
La Cornouaille est confrontée, comme ailleurs, aux enjeux de la
transformation numérique de l’économie.

et financée par l’État (GEN), la Région et Pôle Emploi. Elle vise
un public diversifié (personnes éloignées de l’emploi, en particulier des jeunes, des femmes et des habitants des quartiers
prioritaires de la politique de la ville), afin de favoriser l’inclusion
numérique et attirer de nouveaux talents.

La Mission Locale du Pays de Cornouaille et plusieurs partenaires du territoire (Pik bzh, Cantine numérique, Conseil
Régional, QBO, Technopole/French Tech Brest +, etc.) se sont
mobilisés pour développer un projet « Grande École
du Numérique », porteur d’une dynamique créatrice d’emplois pour le territoire.

En amont de cette formation qualifiante, la Mission Locale
du Pays de Cornouaille a préparé les demandeurs d’emploi
intéressés, par des informations collectives, des « rallyes du
numérique » (module de découverte des métiers de 3 jours)
ainsi que des périodes de mise en situation professionnelle.

Le projet labellisé a permis de proposer une formation de
technicien.ne supérieur.e de support informatique
(niveau III), portée par l’ENI (École nationale d’informatique)

1

Le territoire



Des Compétences au cœur de notre accompagnement

Jeunes en contact

9 136

4 319 4 817

Jeunes accompagnés
(reçus en entretien)

L’essentiel
dont

Primo-accueillis

1 807

4 921

2 313 2 608
53 %

806

47 %

44,6 %

• Niveau de formation : 51% des jeunes disposent d’un
niveau 5 ou infra et 41% d’un niveau 4 (2 points de plus en
un an).
• Délai d’arrivée à la MLPC : 56% des jeunes sont reçus dans
l’année qui suit leur dernière classe et 26% dans un délai de 3
ans. Cette situation est en amélioration d’un point en un an. Le
délai varie toujours de manière inversement proportionnelle au
niveau de formation. Délai d’un an = 24% des jeunes de niveau 6
et 59 % des jeunes de niveau 3 et +.
Jeunes actifs (JDI*)
(moyenne/année)

3 098

L’activité d’accueil

1 001
55,4 %

58 %

des jeunes sont
hébergés dans leur
famille, 30% réside en
logement autonome
Garantie jeunes
(jeunes entrés)

Aides financières
mobilisées

281

1 419 706 €

* Jeunes en Demande d’Insertion

Âge moyen

21 ans et 6 mois
Ancienneté moyenne
du suivi

2 ans et 8 mois

47,3 %

des jeunes disposent
du permis B
et 12,7% d’entre eux
sont dans la démarche
Partenariat avec Pôle Enploi
(jeunes accompagnés
en co-traitance)

691

Le Conseil en évolution Professionnelle (CéP)
Il formalise, en 3 phases, le parcours du jeune
accompagné.
Dans chacun des niveaux la question des compétences est centrale.
Dès l’accueil, il s’agit d’insuffler du positif en favorisant la prise
en compte par le jeune de ses compétences, le plus souvent
occultées, valoriser ses ressources, lui donner envie d’avancer
et l’aider à franchir les obstacles qu’il entrevoit et le freinent.

Activité d’accueil

Le Diagnostic co-construit et partagé s’appuie sur l’identification
des compétences, celles acquises et celles à développer.
Le plan d’actions élaboré prévoit la vérification, le développement, l’acquisition de nouvelles compétences tout au long du
parcours grâce à des mises en situations professionnelles, de
la formation…
Ce processus est itératif.

2



L’accueil personnalisé
et individualisé

Des Compétences au cœur de notre accompagnement
L’essentiel

Nos intentions
> Inscrire les jeunes dans une modalité
pédagogique d’accompagnement collectif
pour une meilleure estime de soi.

• Sécuriser l’entrée d’un individu
dans un processus d’orientation
Un cadre réglementaire régi par les Lois de 2009
et de 2014 (Droit à l’orientation pour tous et le Conseil
en Évolution Professionnelle) et coordonné par le Service
Public Régional de l’Orientation (SPRO).

> Rendre les jeunes acteurs de leurs parcours
et les positionner comme personnes ressources
pour eux et pour les autres.

• Des valeurs communes :
Universalité, égalité et proximité d’accès, neutralité,
objectivité et respect de la personne
• Des modalités de mises en œuvre diverses :
- Accueil physique (collectif et/ou individuel)
- Services dématérialisés
- Espaces de ressources, de co-working

Les objectifs
> Se repérer dans le paysage des informations,
des services, des outils disponibles..
> Sécuriser le jeune dans son processus :
passage aux niveaux 2 et 3 du CEP
> Entrer dans des dynamiques collectives pour
créer du lien et engager l’identification
de ses atouts.

le sens
fléchis dans
Des locaux ré
public
adapté…
t usages du
d’un accueil
és en corrélan
aménag
Des espaces
sitées :
ssionnelles revi
ervice…
ratiques profe
et p
outils en libre-s
à s’approprier,
es
collectifs, espac

3

Accueil personnalisé et individualisé



Explorer
ses compétences

Des Compétences au cœur de notre accompagnement

Au cours du diagnostic – phase 2 du Conseil en évolution professionnelle (CéP) – les jeunes doivent pouvoir s’approprier leurs
compétences, les agréger, identifier celles qu’ils souhaitent acquérir et développer pour faciliter leur insertion sociale et professionnelle. En
complément des entretiens individuels avec leur conseiller référent, tous les jeunes s’engageant dans un accompagnement avec la Mission
locale (PACEA = droit à l’accompagnement) se voient proposer de travailler leur méthodologie dans le cadre d’un module collectif (MOCA).
En quelques jours l’approche conviviale du groupe désamorce des freins, tisse de premiers jalons d’un réseau, facilite des démarches
à entreprendre ensuite individuellement.

L’essentiel... du MOCA
Module collectif d’Accompagnement

4 journées proposées aux jeunes accueillis par la mission
locale, engagés dans l’étape 2 du Conseil en évolution
professionnelle et pour lesquels la co-construction d’un
diagnostic est nécessaire à la mise en œuvre de leur parcours.

- Identifier les compétences, les qualités pour
les verbaliser.
- Sensibiliser à une méthodologie des démarches
- Initier un plan d’action synthétique
- Constituer un réseau en s’appuyant
sur le collectif de travail.

• L’intention : Le jeune devient acteur de son accompagnement,
il s’inscrit dans une démarche collective de partage d’informations,
de ressources et de construction de réseau.

• Contenu : Exercices issus de la démarche « nos compétences
fortes » (jeux de cartes/situations, compétences, capacités),
enquêtes professionnelles, travail sur l’estime de soi…

• Objectifs :
- Élaborer un autodiagnostic

Paroles de jeunes
en MOCA
lorisation,

couvrir

rmet de
“  Cela peauxquelsdé n’avait
on
horizons

des

va
r
pa
“  Onpas rt suununehec ”
éc
sur

is
pas pensé, ça m’a perm
de mieux me connaitre 



pas à ça,

en
ne
“  Jefinalm’atts’imdaisque. ”
pli
on

temps,
  Ce n’est pas une perte de
féremment,
ça permet de se voir dif
ger
de rencontrer et d’échan
st pertinent. 
avec d’autres jeunes, c’e



au



Explorer ses compétences

4



Des Compétences au cœur de notre accompagnement
Les Rallyes des métiers
Le parcours d’accompagnement proposé à un jeune peut intégrer
une phase de découverte des métiers.
Première étape de réflexion autour du projet professionnel,
elle doit permettre aux bénéficiaires de connaitre l’étendue des
métiers existants dans le secteur professionnel présenté, de
découvrir l’offre de formation proposée et de repérer les premières
étapes d’un plan d’action à élaborer dans le cadre du Conseil
en évolution professionnelle (structures et personnes ressources,
modalités de l’ingénierie financière à activer…).

Découvrir des secteurs
professionnels, des métiers…
3

rallyes

45

personnes

Rallye des métiers
du Numérique
En 2017, nous avons organisé 3 rallyes des métiers
du numérique qui ont profité à 45 personnes.
Nous avons privilégié l’approche participative, les mises
en situation et les échanges avec des professionnels.
Alternance de rencontres avec des professionnels,
visites d’entreprises et d’organismes de formation durant
3 jours.
La dernière demi journée a été consacrée au bilan
intégrant les préconisations de poursuite.

5 Découvrir des secteurs professionnels, des métiers



Des Compétences au cœur de notre accompagnement

L’essentiel des PMSMP

PMSMP (Périodes de Mises en Situation en Milieu Professionnel)
L’immersion en milieu professionnel permet de se faire une
idée assez précise des compétences nécessaires à une activité
professionnelle dans un contexte donné. La mobilisation de
cette mesure permet d’évaluer l’écart entre les compétences
acquises et celles qui sont attendues et son degré de connaissance du secteur professionnel ou du métier.
La mobilisation de cette mesure ne peut se faire qu’avec le concours
des entreprises. Elles deviennent des partenaires essentiels de la
Mission Locale dans le parcours d’accompagnement et la démarche
d’insertion du jeune.

• Bénéficiaires : Toute personne accompagnée dans
une démarche d’insertion sociale ou professionnelle,
et quels que soient son statut, son âge ou ses modalités
d’accompagnement
• Quand ? les périodes de mise en situation en milieu
professionnel (PMSMP) peuvent être mobilisées au cours
d’un parcours d’insertion
• Durée : 1 jour à un mois maximum, renouvelable
sous conditions
• Démarches à accomplir :
- L’employeur doit signer, avec la Mission Locale et le
bénéficiaire, une convention précisant la nature et les
conditions de l’activité (durée, fonctions exercées,
horaires…) et désigner un tuteur pour toute la période
d’immersion.
- Un référent de la Mission Locale assure le suivi du
stage et réalise le bilan à l’issue de la période.
- La couverture accident du travail est prise en charge
par la Mission Locale.

Chiffres clés
707

périodes de mises
en situation en
milieu professionnel

pour

492
jeunes

3 objectifs différents :
• Découvrir un secteur professionnel :
• Confirmer un projet professionnel :
• Initier une démarche de recrutement :

424
190
93

La Garantie Jeunes
Ce programme, initié par l’État en contrepartie d’une allocation mensuelle de 480 €, se base sur une multiplication d’expériences
professionnelles pour découvrir, explorer, valoriser, acquérir des
compétences sociales à travers le collectif et dans le monde des
entreprises.
Renforcer l’estime de soi, structurer ses démarches de la vie
quotidienne, sécuriser son parcours et enrichir son réseau
relationnel pour s’engager dans une formation ou dans l’emploi.
En 2017, 281 jeunes (59 % de jeunes hommes) sont entrés en
Garantie Jeunes, 17 groupes réunis sur 4 sites (Quimper, Douarnenez,
Quimperlé, Concarneau). Une moyenne d’âge de 20 ans et 61 % des
jeunes disposent d’un niveau inférieur ou égal à 5.
37 % des jeunes sont sortis en emploi, en formation qualifiante ou/et
ont réalisé 4 mois d’immersions en entreprise.
Garantie Jeunes

281

59 % 41 %

Vérifier ses compétences

Vérifier
ses compétences

6



Vérifier
ses compétences

Des Compétences au cœur de notre accompagnement
DRIP : Dispositif Régional d’Insertion Professionnelle
Si la PMSMP offre une première approche de la découverte d’un
secteur professionnel ou d’un métier, le Dispositif Régional
d’Insertion Professionnelle (DRIP) permet d’approfondir
l’exploration. Financé par le Conseil Régional de Bretagne, il est
décliné en 3 prestations :
• La Prestation d’Insertion Professionnelle (PPI)
Elle permet à des jeunes sans qualification et désireux d’une insertion socioprofessionnelle d’engager un processus de changement
personnel pour construire un projet professionnel réaliste.
• Plateforme d’Orientation Professionnelle (POP)
Elle permet aux bénéficiaires de définir ou de valider leur projet

436

Chiffres clés
DRIP
pour

jeunes

225
jeunes

professionnel et de construire un plan d’action afin d’entrer en
formation qualifiante puis de s’insérer.
• Compétences Français Langues Étrangères
(Compétences FLE)
Elle permet à des personnes dont le français n’est pas la langue
maternelle de bénéficier d’un apprentissage de la langue française
et d’un accompagnement pour définir ou valider leur projet
professionnel et construire un plan d’action afin d’entrer en formation
qualifiante puis de s’insérer.

204

445

pour

pour

jeunes

situations de formation

POP

PPI

7

227

jeunes

situations de formation

7

211
situations de formation

FLE
pour

7
situations de formation

Vérifier ses compétences



Des Compétences au cœur de notre accompagnement

Accroître ses
compétences sociales

L’accompagnement global des Missions
locales vise à rendre cohérent l’ensemble
du parcours du jeune

L’essentiel
• Le permis B : un sésame pour l’insertion
Des soutiens financiers

Ainsi toutes les composantes de sa vie doivent être soutenues dans
un même élan, parfois dans la même période, pour conduire son
projet.
• Soutenir la mobilité (apprentissage de la conduite)
• Favoriser l’expression (ateliers d’écriture, théâtre d’improvisation, débats citoyens…)
• S’ouvrir… par les échanges internationaux (stages à l’étranger,
missions de volontariat, échanges de jeunes…)

42 558 €

pour

du Conseil Régional
et du Département

99 jeunes

Montant moyen :
430 €

Un Soutien dans l’apprentissage

184 jeunes

en apprentissage
du code avec
«Roulez jeunesse»

572 heures

de conduite supervisée
avec le réseau de
parrainage et la MLPC.
Obtention de 9 permis B
pour 17 jeunes accompagnés
en conduite supervisée

• L’ouverture à l’international, un passeport
compétences :
- bourses Pass Europe pour les jeunes
12
du territoire, 3 destinations européennes,
l’accès aux stages à l’étranger ouvert à tous
- La poursuite du Projet Trinational initié en 2015
- Des missions de volontariat : destination
Madagascar pour 7 jeunes
- Et des échanges de pratiques professionnelles…

Pass’ Europe

vaille.
aux gens avec qui on tra
ttache au mode de vie,
  On s’a
j’ai plus
surance et aujourd’hui,
rtainement gagné en as
J’ai ce
le domaine
je veux m’orienter vers
nfiance en moi. Comme
co
indispensable. 
de l’animation, cela est





ctobre à décembre 2017
reuzic) en stage à Séville, d’o

Lucas, 19 ans (Pould

Échanges Mada
de biologie,

mes étu
“  Après is envie desvoyager
de
j’ava

tout en me rendant utile.
lopper un
Je serai chargée de déve
d’amener
‘biblio-culturo bus’ afin
ns les
la lecture et la culture da
quartiers périphériques
ez.. 
de la ville de Diego Suar



nt son départ
Lorelei, 22 ans (Quimper) ava
à Madagascar.
en service civique

Accroître ses compétences sociales

8



Des Compétences au cœur de notre accompagnement

Acquérir de
nouvelles compétences

Se qualifier pour élargir et améliorer ses
compétences

L’essentiel

des Formations qualifiantes

Différentes modalités en fonction des objectifs et de la stratégie
arrêtée dans le cadre du Conseil en Évolution Professionnelle :
• Offre régionale, Pôle Emploi…
• Contrats en alternance
Accompagner les jeunes en sécurisant leur parcours
qualifiant :
- Par des permanences hebdomadaire au CFA bâtiment.
- En faisant des points réguliers (au démarrage, au cours de la
formation et à l’issue) sur l’offre de formation du Conseil Régional…

Offre territorialisée : Une offre de formation variée et
adaptée aux besoins du territoire.
L’offre la plus représentée est celle financée par le Conseil
Régional de Bretagne
• 73 actions sur la Cornouaille, dans le cadre
du Plan Bretagne Formation (PBF) :
- Visant des certifications du niveau V au niveau II.
- Les secteurs des métiers du bâtiment, de l’industrie,
de l’animation et de la pêche sont particulièrement
représentés.
• Des Actions Territoriales Expérimentales (ATE),
financées par le Conseil Régional, pour des besoins
locaux à couvrir. Elles sont au nombre de 3 en 2017 :
- Marine Académie/métiers de la mer
- Remise en Jeu/ Mobilisation par le sport à Quimperlé
- Formation de technicien supérieur de support
informatique/ENI
• L’alternance, une voie possible pour l’accès à la
certification. 13 CFA sont présents (sièges ou antennes)
sur le Pays de Cornouaille.

Chiffres clés
52 situations

322 situations
financées par le
Conseil Régional

490

dans le cadre des actions
de formations en
Emploi d’Avenir

situations
de formations
qualifiantes

86 situations

30 situations

Formations hors Région,
en autofinancement, ou
avec des financements
spécifiques (AGEFPIH...)

financées par Pôle Emploi.
Formation Conventionnée
(AFC) ou Aide Individuelle à
la Formation (AIF)

381

contrats
d’apprentissage

502

situations de
formations en
alternance

121

contrats de
professionnalisation

Qualification de l’ENI
Le projet labellisé Grande école du numérique propose une
formation de technicien.ne supérieur.re de support informatique de
niveau III dispensée par l’ENI (Ecole nationale d’informatique).
Les techniciens.nes supérieurs.res de support informatique
disposent d’une connaissance générale et technique, profil qui
se retrouve dans plusieurs types d’entreprises, qu’elles soient
du secteur numérique ou non. Ils assurent l’assistance des
utilisateurs, le dépannage de systèmes informatiques,
l’installation et la gestion d’un parc informatique…

Cette action de formation associe diverses sources de financement
pour les coûts pédagogiques :
• l’État, dans le cadre de la labellisation Grande École du Numérique
et la Région dans le cadre d’une Action Territoriale Expérimentale
sur une première phase complétée par Pôle Emploi
• Les OPCA dans le cadre de contrats de professionnalisation pour la
seconde phase.
12 stagiaires (dont 7 jeunes) ont démarré cette formation
le 4 décembre 2017.

9

Acquérir de nouvelles compétences



Exploiter
ses compétences

Des Compétences au cœur de notre accompagnement

L’essentiel

Exposer, faire connaître, exploiter…
ses compétences

de l’accompagnement vers l’emploi…

L’offre de services de la Mission Locale pour faciliter l’accès à l’emploi :
• Le Boost’Emploi. Un espace de ressources pour dynamiser la
recherche d’emploi, animé par un-e chargé-e de relation « entreprises »
sur chacune de nos antennes, une fois par semaine a minima.
• Les cafés de l’emploi. Ils permettent une rencontre conviviale
entre personnes en recherche d’emploi et responsables d’entreprises, désacralisant la relation à l’entreprise et à l’employeur. Ils
sont l’occasion de découvertes de différents secteurs professionnels
et favorisent le développement du réseau.
• Les actions collectives et partenariales de recrutement
pour répondre aux besoins de recrutement en nombre. Elles sont
organisées avec d’autres partenaires de l’emploi (Pôle Emploi,
ACTIFE, Cap Emploi, CIDFF,…).
• Les visites d’entreprises pour la découverte du secteur professionnel, des métiers exercés et des postes proposés.
• La mobilisation des mesures d’aide pour l’emploi (CUI CAE et
CIE).
• Un réseau d’entreprises partenaires nécessaire aujourd’hui
à l’accompagnement des parcours d’accès à l’emploi des jeunes
(parrainage, PMSMP,…).
• Le suivi dans l’emploi des jeunes pour sécuriser le démarrage
du contrat et remédier au besoin.

• Une équipe de 10 chargés de relations avec les
Entreprises répartie sur le territoire au service des jeunes
et des entreprises.
• Une offre de services mobilisée au plus près des
besoins du public et des entreprises partenaires

Chiffres clés
3 023
jeunes

575

situations emploi
occupées

en CDI

2654
en CDD

Se former en cours d’emploi :
les Emplois d’Avenir
Au 31/12/2017, 774 contrats avaient été signés depuis le
démarrage du dispositif en 2012 :
• 70 % des jeunes se sont engagés dans une formation au cours
de leur Emploi d’Avenir
• 62 % des formations engagées sont de type professionnalisant. Il s’agit de formations permettant la prise de poste de manière
opérationnelle (l’utilisation de logiciels informatiques spécifiques,
les CACES et permis, les habilitations électriques ainsi que les formations « métiers » dispensées par le CNFPT par exemple)
• 34,4 % des formations engagées sont qualifiantes. Elles
regroupent les formations visant un diplôme ou un titre professionnel. Les diplômes d’état d’aide soignant et d’AMP sont les
plus représentés. Nous retrouvons également des Bac Pro et
BTS tertiaires et plusieurs types de CAP (cuisine, gestion du tri,
mécanique auto, peinture, petite enfance ou travaux paysagers…).
• 3,6 % des formations engagées sont pré-qualifiantes. Il s’agit
principalement de préparations au concours (aide soignant, fonction
publique territoriale…)

Exploiter ses compétences

4 682

10

907
en
intérim

44

autres types
de contrat

502

en
alternance



Portrait de jeune
Noémie, 24 ans,
CAP Assistante Technique
en milieu familial et collectif
Noémie :
une femme déterminée
Elle souhaite poursuivre ses études et est à la recherche
d’une formation qualifiante. Deux ans plus tard, Noémie
obtiendra son bac professionnel Service de Proximité de
Vie Locale. Noémie aimerait poursuivre dans le domaine
du social. Elle manque de confiance en elle.
En logement autonome, Noémie doit subvenir à ses
besoins et cumule les CDD en grande distribution et
comme agent des services hospitaliers.
Parallèlement, nous continuons nos échanges autour de
son avenir professionnel, tout en prenant en compte sa
problématique de santé prépondérante dans le choix de
sa future orientation.
Noémie réalise des enquêtes professionnelles, tente de
trouver des périodes de stage mais sans succès. Déçue,
elle ne se décourage pas. Nous l’accompagnons sur la
rédaction d’une demande de reconnaissance de travailleur
handicapé.
De 2014 à 2015, Noémie travaillera dans un foyer de vie
pour personnes âgées. Elle est certaine qu’elle trouvera
un métier qui correspond à ses aspirations et ses capacités physiques. Pour mettre toutes les chances de son
côté, elle décide de suivre de longs mois de rééduca-

Septembre 2010 :
premier contact
avec la ML.

CDD en grande distribution,
CDD agent des services
hospitaliers

Arrêt de la scolarité
Recherche
de formations
qualifiantes

Octobre 2010
Juin 2012

Octobre 2012
Septembre 2013

Entrée dans le
programme CIVIS

BTS
Economie Sociale
et Familiale à Lorient
(Chèque Formation)
(complémentaire Agefiph)

CDD 18 mois
en foyer de vie

Août 2013 :
entrée en POP

Reprise d’étude : bac pro
Service de Proximité
de Vie Locale

Septembre 2010

tion tout en allant à la rencontre de professionnels pour
découvrir leurs parcours, leurs métiers. Elle réalise
un stage, recherche des formations qualifiantes et se
décide à postuler pour un BTS en Économie Sociale et
Familiale réalisable en un an (accompagnement dans ces
recherches de financements, la préparation au concours
d’entrée). Commence sa formation en juillet 2017.
Elle pense avoir fait le bon choix, se sent bien dans sa vie
et dans son corps. Nous lui souhaitons de garder cette
détermination, cette capacité à se questionner et d’enchaîner les succès.

Octobre 2013
Novembre 2013

Cumul de CDD
Prise en charge de ses
problèmes de santé

Avril 2014
Décembre 2015

Arrêt de la POP
Problème de santé
(RQTH évoquée en 2014)
Projet à construire (métiers du
social). AJ29 et CIVIS et recherche
d’emploi

11

Janvier 2016
Juin 2017

Octobre 2015 :
Inscription au concours
d’école d’éducateur
(a échoué à l’écrit)
RQTH acceptée

Juillet 2017
Juin 2018

PMSMP
Validation du projet de
technicienne en E.S.F

Portrait de jeune



Portrait de jeune
Un métier de passion
Si Bérangère a intégré la promotion de l’E.N.I. –
formation labellisée par la Grande École du Numérique – son tempérament d’autodidacte n’y est pas
pour rien : «  Je suis curieuse et je m’adapte rapidement ! », dit-elle.
Titulaire d’un bac STMG (management, gestion),
elle a débuté une licence de langues, mais vite elle
a recherché une autre piste « dans quelque chose
qui me plaît, un métier de passion ! ». Le déclic lui
est venu au cours de sa rencontre avec la Mission
locale, initiatrice du projet. « Depuis mes 7-8 ans,
les ordinateurs m’intéressaient. Je voulais voir ce
qui se cache derrière ! Maintenant la partie support
m’intéresse plus que le métier de développeur.
C’est plus polyvalent. Et cela me plaît d’aider les
autres et de casser le stéréotype de l’informaticien seul devant son écran… ». Dans l’intervalle,
Bérangère passe ses soirées à mettre au point un
système d’alarme pour une maison et envisage
d’enchaîner en 2019 avec la filière « administrateur
système et réseau », diplômante à niveau bac + 4.

Bérangère, 22 ans,
vit à Quimperlé,
Bac Sciences et Technologies du Management
et de la Gestion (STMG)

Mars à juin 2016 :
Plateforme
d’Orientation
Professionnelle

Juin à août 2016 :
Contrat CDD
saisonnier,
service en
restauration

Janvier 2016 :
premier contact
avec la ML

Septembre 2016 :
Contrat CDD
Opératrice de ligne
en agroalimentaire

Septembre 2017 :
Rallye des métiers
du numérique

Décembre 2017
à avril 2019 :
Formation de technicien
supérieur en support
informatique

Boost Emploi

CIVIS de janvier 2016 à janvier 2017

Garantie Jeunes d’avril 2017 à avril 2018

PMSMP en mars 2017 :
immersion à l’entreprise
QLE
Bérangère confirme
un projet dans les métiers de la restauration
lors de sa POP

Portrait de jeune

Bérangère travaille
sur des emplois
«alimentaires»

PMSMP en novembre 2017 :
immersion à l’entreprise
IJINUS

Contrat de pro signé
avec l’entreprise
IJINUS

Même si elle porte toujours de l’intérêt pour les métiers de la restauration, Bérangère a une passion pour l’informatique où elle développe des compétences en autodidacte.
2 immersions dans le secteur de l’informatique et une participation
au Rallye des métiers du numérique lui permettent de se projeter sur
la formation de technicien supérieur en support informatique proposée par l’ENI dans le cadre de la Grande École du Numérique. Elle
signe un contrat de professionnalisation en avril 2018

12



Portrait de jeune
Sandy, 23 ans,
CAP Services aux personnes
« La Mission Locale a été pour moi un nouvel
élan et de nouvelles rencontres dans ma vie
professionnelle comme personnelle.
J’ai appris, à m’ouvrir aux autres, reprendre confiance en
moi, et à m’investir sur mon projet professionnel à mon
rythme.
Ce qui m’a fait du bien c’est que les conseillers en
insertion croient en moi et connaissent les capacités
de chacun même si nous-mêmes nous ne les voyons
pas de façon objective.
Aidez les autres: je pense que la Mission Locale représente l’entraide, la communication, le partage ! Il n’y a
pas de différence, tout le monde s’accepte, toutes les
personnes que j’ai vues avec moi certes n’ont pas forcément
un emploi mais, quand elles sortent des ateliers organisés par la Mission locale elles se sentent soutenues, et
surtout elles retrouvent le sourire.
Mars 2013 :
premier contact
avec la ML.
Hébergée chez
sa mère
CIVIS

Missions
intérimaires
Projet en vente

MOCA
PMSMP

PACEA
Boost Emploi

GJ

DE non indemnisée
2013

Je pense tout simplement que c’est une action humaine,
et que c’est un devoir de l’accomplir.
Derrière ces deux mots « MISSION LOCALE » il n’y a pas
que le mot emploi qui surgit mais bel et bien MISSION,
le but est de voir du positif auprès de chaque situation et
de chaque jeune ».

2014

CUI - CIE
2015

DE indemnisée
10 / 2016

05 / 2017

CDD

DE indemnisée +

Intérim

10 / 2017

05 / 2018

Accompagnement
logement
Locapass/FSL

Atelier permis

Obtention permis B
avec aide CIVIS
et permis 1 €

Mars 2018 :
Logement autonome

13

Portrait de jeune



Portrait de jeune

Antony, 20 ans,
vit à Ergué-Gabéric,
niveau bac pro aquaculture
en 2014, a travaillé 5 mois
en aquaculture après école.

Antony, 20 ans, sans emploi, vit chez sa mère. Il a exercé
quelques missions intérim depuis sa sortie du système
scolaire en 2014. Sa passion  le BMX. Son entrée en
:
formation P.P.I. lui a permis de reprendre une activité
sociale et professionnelle.
Antony a su se rendre utile, a su communiquer avec
les autres, a mis en valeur ses qualités d’empathie. Il a
réussi à ne pas se démotiver tout en prenant en compte
les conseils et en les mettant en application.

Son projet de brevet d’animateur sportif, spécialité cycles
a été travaillé et validé et permet à Antony de se projeter dans son avenir. L’accès au permis est mis en place.
Antony a intégré un service civique en animation et
effectue des vacations dans une association. Il prépare
une entrée en formation qualifiante. Il est aussi l’heureux
gagnant d’un concours photo national « 
Vacances
ouvertes/Parcours Vacances » (photo ci-dessus).

PPI mars à
septembre 2017
Octobre 2015 :
premier contact
avec la ML
Sans emploi,
aucune ressource,
hébergé
chez sa mère

DE inscrit 2015

Souhaite
changer
d’orientation

Contacts plus
fréquents :
souhaite un projet
en extérieur, type
bucheronnage

Avril mai 2016
Aide financière,
aide permis,
aide carte de bus

Travail sur projet professionnel et prestation
possible : envisage emploi
en corrélation avec sa passion, le vélo et recherche
emploi
Juillet 2016 :
Contrat CDI,
restauration rapide

Octobre 2017

CIVIS juin 2016

Bourse
« Parcours Vacances »
lors des congés :
rencontre avec
pratiquants BMX

En parallèle,
souhaite avoir
rapidement un emploi

Portrait de jeune

CDD 3 mois
usine abattage
de viande

Service civique association sportive (10 mois).
Préparation entrée en BPJEPS + vacations «petits
débrouillards».
A effectué formation sur
Lorient : animation scientifique et technique

14

Aide financière pour
formation Lorient



Portrait de jeune

Marie, 25 ans,
titulaire du bac,
souhaite travailler
dans le milieu de la culture.

Marie est une jeune femme très réservée, disposant de
peu de confiance en elle, perdue dans son orientation.
Son souhait : travailler dans le milieu de la culture mais
rien de concret n’est engagé. Elle est entrée en prestation
d’orientation (POP de deux mois et demi) mais interrompue. Durant son parrainage, un beau travail sur la
confiance en soi a été réalisé. Elle a effectué une immersion en entreprise sur Brest et s’est débrouillée pour s’y
rendre et se loger durant le stage. Celui-ci lui a donné
envie de tester un peu plus longtemps le domaine de

Septembre
2015 :
premier contact
avec la ML

DE inscrit 2015

la vente. Suite à un nouveau stage, elle a été recrutée
2 mois en CDD.
Elle recherchait en parallèle un contrat d’apprentissage.
Passionnée de culture, théâtre, elle a participé à un
atelier d’écriture à l’Archipel de Fouesnant. Elle a saisi
l’opportunité de postuler sur un service civique dans une
association culturelle et a débuté en février où elle se
trouve « comme un poisson dans l’eau! »

POP
Recherche
projet professionnel
pour découvrir différents
secteurs d’activité

Mai juillet 2016

Travail sur le
projet professionnel,
voudrait tester
le domaine de la vente
Stage de
3 semaines
en crèche

Stage chez
«LEVIS»
Brest

2017

Stage chez
«DARJELLING»
Géant Quimper

Service civique
association
TRÈS TÔT THÉATRE,
billeterie et accueil
du public (1 an)
CDD 2 mois
«DARJELLING»
puis plusieurs
contrats

Février 2018

CIVIS août 2016

Voudrait travailler
dans le mileu
de la culture

Aide
alimentaire

Atelier d’écriture
ADOS D’MOTS
Fouesnant

Arrêt
de la POP

Beau travail sur
la confiance en soi

Intégration
parrainage

15

Portrait de jeune



Portrait de jeune
Recep, 25 ans,
bac pro mécanique auto en 2012,
contrat pro dans l’entreprise
RAS intérim Transport et ECF
jusqu’au 30/10/2018.
« La ML m’a aidé pour tout socialement
et professionnellement, avec des bons
outils et des bonnes méthodes adaptées
à la situation de chacun ».
Recep, bac pro mécanique auto obtenu en 2012, a
travaillé comme mécanicien en intérim dans plusieurs
garages avant d’intégrer la gendarmerie en 2014 pour
devenir mécanicien et suivre la formation. Toutefois,
son dossier n’ayant pas été transmis dans les délais,
il n’a pas été retenu. S’en est suivie une période de
petits boulots pendant laquelle il n’a pas maintenu
de contact avec la Mission Locale.
Il a créé une activité sous statut d’auto entrepreneur
avec ouverture d’un magasin de produits naturels en
2016, avec sa femme.

Février 2013 :
premier contact
avec la ML.
Recherche un
emploi
ou formation

A travaillé comme
mécanicien dans
plusieurs garages

DE inscrit novembre 2013

Cette activité s’est arrêtée en 2017. Il a participé à une
formation (POP) deux mois fin 2017 (vérification de
son projet de chauffeur routier). Cela lui a permis de
signer un contrat de professionnalisation début février
2018 pour valider une qualification dans le secteur du
transport.

Reprise de contact
pour
aides financières
et orientation
association
cartative

2016

POP
septembre à octobre
2017 :
projet professionnel
chauffeur routier

Création en 2016 d’une
activité sous statut d’auto
entrepreneur (magasin
de produits naturels

2017

CIVIS 2013 / 2014

Période de
petits boulots

Portrait de jeune

Arrêt de l’activité et
reprise de contact avec
la MLPC début 2017

Plus de
contacts
avec la ML

16

A signé un contrat
de professionnalisation
(02/02/2018 au 30/10/2018)
Entreprise
RAS intérim - Transport ECF

CAQ
prescrit

Février 2018



Des Compétences au cœur du territoire de
L’essentiel

Public accompagné

de Quimper Bretagne Occidentale

105 123
habitants : 29,36 %
du Pays de Cornouaille
dont

30 485

1 916

8 991

jeunes suivis : 39 %
du total MLPC

demandeurs d’emploi
inscrits : 31,2 %
du Pays de Cornouaille
dont

jeunes de - de 25 ans :
33 %
du Pays de Cornouaille

1 652

Durée
moyenne du suivi

2,8 ans

jeunes de - de 26 ans :
18,4 % de la demande
totale de Q.B.O.

• Quimper Bretagne Occidentale, constituée de quatorze
communes après la fusion avec le Pays Glazick, renforce le
projet de construction d’un futur pôle métropolitain.
• Sa dynamique économique est toujours reconnue avec des
entreprises qui investissent localement et créent de l’emploi
dans l’industrie et les services.
• L’intérim repart à la hausse (+11,9%) sur le territoire de
QBO avec des effets positifs attendus pour 2018.

35,2

Montant
attribué

Nombre
de jeunes

Montant
moyen/jeune

Avenir Jeunes 29 CONSEIL DÉPARTEMENTAL = 94 117 €
Allocation projet

29 781 €

110

270 €

Aide au permis

15 469 €

34

454 €

Aide ponctuelle

48 867 €

208

235 €

56,4

Aides financières ÉTAT = 504 361 €
Garantie Jeunes

471 201 €

180

13 059 €

36

362 €

896 €

3

300 €

19 205 €

45

670

accueillis pour la 1ère fois :
35 %
du total des suivis

• Plus de niveau 5bis et 6 : 19,7 %
(MLPC : 17,6 %)
• Moins de niveau 4 : 39,8 %
(MLPC : 41 %)
• Plus de niveau 3 et plus : 8,8 %
(MLPC : 8 %)

%

41,2

%

des jeunes accompagnés
sont titulaires du Permis B
(MLPC : 47 %)
35,2 % ne disposent pas
d’un permis (MLPC : 29,4 %)

utilisent les transports
en commun
(MLPC : 39 %)

2 618 €

Allocation CIVIS

dont

%

Plus de jeunes en
logement autonome
(MLPC : 30 %)

Aides accordées
Type d’aide

Quimper
Bretagne Occidentale

426 €

Dotation ZUS
Allocations PACEA

Aides financières CONSEIL RÉGIONAL = 4 596 €
Aide à la mobilité
TOTAL

4 596 €
603 074 €

E avec Ba
Parcours SESAMier Prioritaire defa Ville
la

Une action ciblée sur le Quart
(QPV)

vers
jeunes résidant en QPV
• Objectif : orienter des
r
ou du sport afin d’accéde
les métiers de l’animation
emploi :
à une qualification et un
CS
et un financement DRCS et DD
- Grâce à un partenariat
itif,
ont bénéficié de ce dispos
- Depuis 2016, 10 jeunes
et ont validé 4 Bafa
ique,
JEPS, 3 CDD, 1 service civ
- 3 CDI, 2 formations BP
1 Maternité

17

Accueil de proximité



Des Compétences au cœur du territoire de
L’essentiel

Public accompagné

de Concarneau Cornouaille Agglomération

51 688
habitants : 14,44 %
du Pays de Cornouaille
dont

12 591

596

4 347

jeunes suivis : 12,1 %
du total MLPC

demandeurs d’emploi
inscrits : 15,09 %
du Pays de Cornouaille
dont

jeunes de - de 25 ans :
13,62 %
du Pays de Cornouaille

Concarneau Cornouaille
Agglomération

701

Durée
moyenne du suivi

3 ans

jeunes de - de 26 ans :
16,13 % de la demande
totale de C.C.A.

• Augmentation de la demande d’emploi totale sur le territoire : +1,6% mais qui reste plus faible que celle du Pays de
Cornouaille : + 3,8%
• Un territoire force de propositions et d’innovations qui
se traduit par une multiplicité de partenariats et l’envie de
travailler sur des préoccupations majeures de la population
(emploi, économie, santé, culture...)

63

Une majorité
de jeunes hébergés
par leur famille
(MLPC : 58 %)

Aides accordées
Montant
attribué

Type d’aide

Nombre
de jeunes

%

Montant
moyen/jeune

dont

222

accueillis pour la 1ère fois :
37,3 %
du total des suivis

• Une proportion supérieure
de niveau V et infra : 54 %
(MLPC : 53 %)

49

des jeunes accompagnés
sont titulaires du Permis B
(MLPC : 47 %)
89% disposent d’un véhicule

Avenir Jeunes 29 CONSEIL DÉPARTEMENTAL = 17 060 €
Allocation projet

5 987 €

23

260 €

Aide au permis

2 604 €

6

434 €

8 469 €

44

19 €

Aide ponctuelle

Aides financières ÉTAT = 103 237 €
Garantie Jeunes

100 947 €

47

2 148 €

Allocation CIVIS

1 239 €

6

206 €

Allocations PACEA

1 051 €

5

210 €

Aides financières CONSEIL RÉGIONAL = 2 088 €
Aide à la Mobilité

2 088 €

TOTAL

12

174 €

122 385 €

KONK AR LAB

pper
créer, gérer, animer et dévelo
L’objet de l’association est de
n et fabricaouverte, de créatio
un espace collaboratif de déc
e
et techniques de l’intelligenc
tion, utilisant les méthodes
tils
ouverte via des ateliers et ou
collective et de l’innovation
mériques.
de fabrication notamment nu
rmer,
er, inventer, réparer, transfo
C’est un lieu ouvert où cré
uer est
rendre, partager, fabriq
collaborer, découvrir, app
ée ou l’envie !
possible, et ce quelque soit l’id

Accueil de proximité

bénévole sur
Grâce à son investissement
persévérance et
le dernier trimestre 2017, sa
eur », Antoine,
ses compétences de « bidouill
prioritaire de la
jeune résident du quartier
pagné dans le
Ville de Concarneau, accom
ient le premier
cadre de la Garantie Jeune, dev
upe le poste de
salarié de KonK Ar Lab et occ
médiateur numérique.

18

%



Des Compétences au cœur du territoire de
L’essentiel

Public accompagné

du Pays Fouesnantais

28 405
habitants : 7,93 %
du Pays de Cornouaille
dont

6 809

308

1 999

jeunes suivis : 6,3 %
du total MLPC

demandeurs d’emploi
inscrits : 6,94 %
du Pays de Cornouaille
dont

jeunes de - de 25 ans :
7,37 %
du Pays de Cornouaille

Pays Fouesnantais

317

Durée
moyenne du suivi

• Contrairement à 2016, on note une légère baisse de la
demande d’emploi sur le territoire : -0,1% alors que le Pays
de Cornouaille subi une hausse de 3,8%

• La CCPF est un territoire attractif et touristique, doté d’une
zone industrielle importante. De nouvelles enseignes
nationales s’y implantent, ce qui devrait être source d’emploi.

76

Type d’aide

Montant
attribué

Nombre
de jeunes

%

Une majorité
de jeunes hébergés
par leur famille
(MLPC : 58 %)

Aides accordées
Montant
moyen/jeune

101

accueillis pour la 1ère fois :
38,2 %
du total des suivis

• Une proportion supérieure
de niveau IV et plus : 59 %
(MLPC : 49 %) avec une augmentation
de 18 % de jeunes primo accueillis de
niveau IV et de 6 % de niveau III et plus

2,5 ans

jeunes de - de 26 ans :
15,86 % de la demande
totale de C.C.P.F.

dont

68

%

des jeunes accompagnés
sont titulaires du Permis B
(MLPC : 47 %)
90% disposent d’un véhicule

Avenir Jeunes 29 CONSEIL DÉPARTEMENTAL = 11 508 €
Allocation projet

1 650 €

9

183 €

Aide au permis

4 773 €

12

398 €

Aide ponctuelle

5 085 €

16

318 €

Aides financières ÉTAT = 38 497 €
Garantie Jeunes

35 779 €

11

3 253 €

Allocation CIVIS

1 188 €

2

594 €

1 530 €

5

306 €

Allocations PACEA

Aides financières CONSEIL RÉGIONAL = 288 €
Aide à la Mobilité
TOTAL

288 €
50 293 €

3

96 €

ADOS D’MOTS

s
l Départemental, des atelier
Action initiée par le Consei
e
jeunes. Ils sont invités à prendr
d’écriture sont proposés aux
re
et de mettre des mots sur le viv
le temps de poser leur regard
fraternité, la
respect, la parité, la
ensemble, la tolérance, le
à
projet contribue également
laïcité, l’engagement. Ce
eau
entre les bibliothèques du rés
développer des partenariats
t des jeunes.
et les structures qui accueillen

thèque de l’Archipel a partici
En 2016 et 2017, la Média
e de
ux groupes d’une dizain
avec la MLPC à ce projet. De
10 ateliers
jeunes ont bénéficié de
des écrivains
d’écriture, animés par
Le Gouëfflec).
(Alexandre Messager et Arnaud
car les jeunes
L’expérience est une réussite
sont ouverts,
participants ont été assidus, se
pris confiance
ont dépassé leur timidité et
découvert les
en eux. Quelques-uns ont
ulièrement à la
collections et reviennent rég
médiathèque.
tère.
Source : Bibliothèque du Finis

19

Accueil de proximité



Des Compétences au cœur du territoire de
L’essentiel

Public accompagné

de Quimperlé Communauté

57 064
habitants : 15,94 %
du Pays de Cornouaille
dont

14 781

549

4 486

jeunes suivis : 11,2 %
du total MLPC

demandeurs d’emploi
inscrits : 15,57 %
du Pays de Cornouaille
dont

jeunes de - de 25 ans :
16 %
du Pays de Cornouaille

Quimperlé
Communauté

745

Durée
moyenne du suivi

214

accueillis pour la 1ère fois :
39 %
du total des suivis

• Une proportion supérieure
de niveau V et infra : 53 %
(MLPC : 51 %)

2,5 ans

jeunes de - de 26 ans :
16,61 % de la demande
totale de Q.C.

dont

• Le nombre de demandeurs d’emploi de moins de 26 ans
continue de diminuer : - 6,2 %, (Pays de Cornouaille : +1,6 %)
• Ce territoire, situé entre deux départements attire de
nombreux habitants qui apprécient se retrouver entre terre,
mer et forêt. La volonté de solidarité et d’équité entre les
communes membres entraine nombre de créations et de
développements dans des domaines très divers (économie,
tourisme...).

65

Une majorité
de jeunes hébergés
par leur famille
(MLPC : 58 %)

Aides accordées
Montant
attribué

Type d’aide

Nombre
de jeunes

Montant
moyen/jeune

4 019 €

15

268 €

Aide au permis

3 500 €

7

500 €

6 684 €

23

291 €

Aide ponctuelle

146 149 €

59

2 477 €

Allocation CIVIS

4 740 €

11

431 €

2 877 €

8

360 €

Allocations PACEA

Aides financières CONSEIL RÉGIONAL = 2 142 €
Aide à la Mobilité
TOTAL

2 142 €

10

214 €

170 111 €

an à
«  Implantée depuis un
Remise
Quimperlé, l’association
, la visite de
En Jeu a reçu mardi
apporter
Raymond Domenech, venu
d’intéson soutien à la démarche
concerne
gration par le football. Elle
du secteur ».
une quinzaine de jeunes
17
Le Télégramme 23 mars 20

Accueil de proximité

%

des jeunes accompagnés
sont titulaires du Permis B
(MLPC : 47 %)
87 % disposent d’un véhicule

tés
accueille 15 jeunes orien
Une formation de 7 mois
e le
pratiquent une activité sportiv
par la MLPC. Les stagiaires
Dès
remise à niveau l’après-midi.
matin et participent à une
r à construire
doivent commence
le 4ème mois les jeunes
ges,
elle en intégrant des sta
leur insertion professionn
sans
at serein, de confiance,
emplois, formation… Un clim
tion
jeunes de vivre leur forma
jugement, va permettre aux
sans appréhension.

Aides financières ÉTAT = 153 766 €
Garantie Jeunes

52

REMISE EN JEU

Avenir Jeunes 29 CONSEIL DÉPARTEMENTAL = 14 203 €
Allocation projet

%

20



Des Compétences au cœur du territoire de

Douarnenez
Communauté

L’essentiel

Public accompagné

de Douarnenez Communauté

19 113
habitants : 5,34 %
du Pays de Cornouaille
dont

4 459

314

1 886

jeunes suivis : 6,4 %
du total MLPC

demandeurs d’emploi
inscrits : 6,55 %
du Pays de Cornouaille
dont

jeunes de - de 25 ans :
4,83 %
du Pays de Cornouaille

292

Durée
moyenne du suivi

2,5 ans

jeunes de - de 26 ans :
15,48 % de la demande
totale de D.C.

• Un territoire attractif et touristique avec une économie
sociale et solidaire porteuse. Des partenariats renforcés qui
favorisent la mise en œuvre de projets innovants : logement
des jeunes, convention territoriale globale, compétence
jeunesse de l’intercommunalité, réseau d’entreprises sur les
métiers en tension…

38

de jeunes en
logement autonome
(MLPC : 30 %)

Aides accordées
Type d’aide

Montant
attribué

Nombre
de jeunes

Montant
moyen/jeune

1 950 €

12

162 €

Aide au permis

1 910 €

5

382 €

Aide ponctuelle

3 760 €

23

163 €

116 673 €

55

2 121 €

Allocation CIVIS

1 756 €

4

439 €

Allocations PACEA

2 611 €

10

261 €

Aides financières CONSEIL RÉGIONAL = 531 €
Aide à la Mobilité
TOTAL

accueillis pour la 1ère fois :
37,3 %
du total des suivis

• Des jeunes de niveau V et Infra
plus présents dans les accompagnements que pour la Cornouaille : 56 %
(MLPC : 51 %)

43

%

des jeunes accompagnés
sont titulaires du Permis B
(MLPC : 47 %)

s
nte: 12 emplois en CDI dan
Une expérimentation innova
opération de
recrutement. Une
ce secteur en difficulté de
qui
r l’intervention à domicile
recrutement novatrice pou
les
ur mesure » pour recruter
nécessite une formation « s
professionnels de demain.
rs
des employeurs dans leu
• Objectif  : Être aux côtés
t et travailler en réseau
démarches de recrutemen
ent
nce de presse pour le lancem
20 décembre 2017 : Confére
ent
de la démarche de recrutem

Aides financières ÉTAT = 121 040 €
Garantie Jeunes

117

ADAPA-ADIMA-ADMR
de Plogon nec

Avenir Jeunes 29 CONSEIL DÉPARTEMENTAL = 7 620 €
Allocation projet

%

dont

531 €
129 191 €

21

Accueil de proximité



Des Compétences au cœur du territoire de
L’essentiel

Public accompagné

du Pays Bigouden Sud

38 688
habitants : 10,81 %
du Pays de Cornouaille
dont

8 765

474

2 914

jeunes suivis : 9,6 %
du total MLPC

demandeurs d’emploi
inscrits : 10,11 %
du Pays de Cornouaille
dont

jeunes de - de 25 ans :
9,49 %
du Pays de Cornouaille

481

Durée
moyenne du suivi

Nombre
de jeunes

179

accueillis pour la 1ère fois :
37,8 %
du total des suivis

• Une plus faible proportion des
jeunes de niveau V et Infra dans
les accompagnements : 48 %
(MLPC : 51 %)

58

52,5

%

De jeunes hommes
dans les parcours
d’accompagnement
(MLPC : 53 %)

Aides accordées
Montant
attribué

dont

2,8 ans

jeunes de - de 26 ans :
16,51 % de la demande
totale de P.B.S.

• Un territoire au cadre de vie de qualité, dynamisé par son
tourisme (prise de compétences en 2017 par la communauté
de communes) et dont la notoriété repose également sur sa
filière pêche.
• Une volonté de coordination des acteurs et de travail en
réseau qui est dynamisée par la communauté de communes
(service enfance jeunesse et service économique).

Type d’aide

Pays Bigouden Sud

%

des jeunes accompagnés
sont titulaires du Permis B
(MLPC : 47 %).

Montant
moyen/jeune

Avenir Jeunes 29 CONSEIL DÉPARTEMENTAL = 12 194 €
Allocation projet

1 900 €

9

211 €

Aide au permis

3 498 €

9

389 €

6 796 €

28

243 €

Aide ponctuelle

Aides financières ÉTAT = 104 324 €
Garantie Jeunes

99 310 €

39

2 546 €

Allocation CIVIS

2 287 €

4

572 €

2 727 €

8

341 €

Allocations PACEA

Aides financières CONSEIL RÉGIONAL = 893 €
Aide à la Mobilité

893 €

TOTAL

5

179 €

117 411 €

DES CAFÉS DE L’EMPLOI

rs
en faveur des demandeu
Des actions partenariales
oriser les
employeurs pour fav
d’emploi du territoire et des
rencontres.
s de
r, proposer des modalité
• Agir comme médiateu
cun .
recrutement adaptées à cha

Accueil de proximité

bé Janvier 2017. La Mission
Café de L’Emploi : Pont L’Ab
« Café de l’Emploi » sur les mé
Locale et Actife organisent un
loi
ne. 20 demandeurs d’emp
tiers des Services à la person
mobilisés.

22



Des Compétences au cœur du territoire de
L’essentiel

Public accompagné

du Haut Pays Bigouden

18 439
habitants : 5,15 %
du Pays de Cornouaille
dont

4 836

221

1 393

jeunes suivis : 4,5 %
du total MLPC

demandeurs d’emploi
inscrits : 4,84 %
du Pays de Cornouaille
dont

jeunes de - de 25 ans :
5,23 %
du Pays de Cornouaille

226

Durée
moyenne du suivi

2,1 ans

jeunes de - de 26 ans :
16,22 % de la demande
totale de H.P.B.

• Territoire le plus attractif en termes de population sur
l’Ouest Cornouaille, le Haut Pays Bigouden est doté
d’une attractivité touristique forte et jouit d’une position
géographique qui favorise les déplacements avec les zones
d’emploi voisines (Quimper, Douarnenez, Pont L’Abbé).
• Riche d’un tissu artisanal diversifié son économie repose
également sur des entreprises emblématiques de l’agroalimentaire.
• La structuration de ses instances politiques favorise
le travail partenarial notamment du fait de la présence
d’une coordination jeunesse et de la récente ouverture
de la Maison des Services aux Publics.

57

Montant
attribué

Nombre
de jeunes

Avenir Jeunes 29 CONSEIL DÉPARTEMENTAL = 9 080 €
1 825 €

8

2 138 €

6

356 €

5 117 €

17

301 €

Aide ponctuelle

Aides financières ÉTAT = 46 110 €
Garantie Jeunes
Allocations PACEA

42 818 €

22

1 946 €

3 292 €

12

274 €

Aides financières CONSEIL RÉGIONAL = 351 €
Aide à la Mobilité
TOTAL

351 €

1

70

accueillis pour la 1ère fois :
31,7 %
du total des suivis

• Une légère augmentation des
jeunes de niveau V et Infra : 56 %
(MLPC : 51 %)

19

%

de jeunes en
logement autonome
(MLPC : 30 %)

en

25, 26 et 27 janvier 2017 :
de
ariat avec la Communauté
La Mission Locale en parten
sait 3 jours de
Bigouden organi
Communes du Haut Pays
du
c les entreprises artisanales
découverte et d’échanges ave
territoire.
ert
t 3 jours, 6 entreprises ont ouv
36 jeunes mobilisés pendan
muniquer sur
questions et com
leurs portes pour répondre aux
mploi.
leurs activités et conditions d’e
ssin
ître le territoire, son ba
• Objectif  : Mieux conna
d’emploi

228 €

Aide au permis

dont

Découverte du Haut Pays Bigoud
et de son artisanat

Montant
moyen/jeune

Allocation projet

%

De jeunes hommes
dans les parcours
d’accompagnement
(MLPC : 53 %)

Aides accordées
Type d’aide

Haut Pays Bigouden

351 €

55 541 €

23

Accueil de proximité



Des Compétences au cœur du territoire de
L’essentiel

Public accompagné

du Cap Sizun - Pointe du Raz

15 878
habitants : 4,43 %
du Pays de Cornouaille
dont

3 089

166

1 067

jeunes suivis : 3,4 %
du total MLPC

demandeurs d’emploi
inscrits : 3,7 %
du Pays de Cornouaille
dont

jeunes de - de 25 ans :
3,34 %
du Pays de Cornouaille

142

Durée
moyenne du suivi

2,8 ans

jeunes de - de 26 ans :
13,31 % de la demande
totale du territoire

• Un territoire attractif principalement du fait du tourisme
où l’économie résidentielle joue un rôle prépondérant.
• Une synergie des acteurs et une coordination des projets
de territoire favorisées par un portage politique et institutionnel. Des outils répondant aux besoins des habitants du
territoire : ouverture prochaine d’une Maison des Services
aux publics et réflexion en cours sur la mise en œuvre d’une
épicerie sociale.

21

Montant
attribué

Nombre
de jeunes

Montant
moyen/jeune

Avenir Jeunes 29 CONSEIL DÉPARTEMENTAL = 4 305 €
Allocation projet

400 €

3

3 905 €

14

279 €

63 420 €
775 €

Allocations PACEA

2 643 €

2

388 €

1 591 €

Allocation CIVIS

24
5

318 €

Aides financières CONSEIL RÉGIONAL = 372 €
Aide à la Mobilité
TOTAL

Accueil de proximité

372 €

1

69

accueillis pour la 1ère fois :
41,6 %
du total des suivis

• Une diminution
des jeunes accueillis
de niveau V et Infra : 47,5 %
(MLPC : 51 %)

52

%

des jeunes accompagnés
sont titulaires du Permis B
(MLPC : 47 %)
Un enjeu pour l’insertion
sur ce territoire « enclavé ».

tes
ociant les structures présen
Des ateliers thématiques, ass
ppement, à
ploi et du dévelo
au sein de la Maison de l’em
née
convention de partenariat sig
destination des usagers. La
d’un
bitat a permis la réalisation
entre la MLPC et Finistère Ha
n de revenus.
atelier d’aide à la déclaratio
cès aux droits
• Objectif : favoriser l’ac
lier
nes ont bénéficié de cet ate
Jeudi 7 mai 2017 : 9 person
nMission Locale, salariés du cha
(jeunes accompagnés par la
.
ataires de Finistère Habitat)
tier d’insertion du CIAS, loc

Aides financières ÉTAT = 65 786 €
Garantie Jeunes

dont

Ateliers thématiques

133 €

Aide ponctuelle

%

de jeunes en
logement autonome
(MLPC : 30 %)

Aides accordées
Type d’aide

Cap Sizun
Pointe du Raz

372 €

70 463 €

24



Des Compétences au cœur du territoire de
L’essentiel

Public accompagné

de Pleyben Châteaulin Porzay

23 395
habitants : 6,53 %
du Pays de Cornouaille
dont

6 555

249

1 716

jeunes suivis : 5,1 %
du total MLPC

demandeurs d’emploi
inscrits : 5,96 %
du Pays de Cornouaille
dont

jeunes de - de 25 ans :
7,1 %
du Pays de Cornouaille

298

Durée
moyenne du suivi

2,6 ans

jeunes de - de 26 ans :
17,37 % de la demande
totale du territoire

• Une situation géographique qui favorise les implantations
d’entreprises autour du pôle structurant Quimper / Brest.
L’évolution des contours du territoire et de son rattachement
au Pays de Brest profitera sans doute à la dynamisation de
cette communauté de communes.

27

Aides accordées
Type d’aide

Montant
attribué

Pleyben Châteaulin Porzay

Nombre
de jeunes

de jeunes en
logement autonome
(MLPC : 30 %)

Montant
moyen/jeune

Avenir Jeunes 29 CONSEIL DÉPARTEMENTAL = 12 645 €
Allocation projet

1 997 €

9

4 288 €

10

429 €

Aide ponctuelle

6 360 €

25

254 €

107

• Une augmentation
du volume de jeunes suivis
de niveau V et Infra : 54 %
(MLPC : 51 %)

44

%

des jeunes accompagnés
sont titulaires du Permis B
(MLPC : 47 %)

222 €

Aide au permis

%

dont

accueillis pour la 1ère fois :
43 %
du total des suivis

16e Édition du Forum
«Cap sur l’Em ploi»

Aides financières ÉTAT = 87 165 €
Garantie Jeunes

85 282 €

37

2 305 €

Allocation CIVIS

207 €

1

207 €

1 676 €

6

279 €

Allocations PACEA

Aides financières CONSEIL RÉGIONAL = 1 427 €
Aide à la Mobilité
TOTAL

1 427 €
101 237 €

6

238 €

Mars 2017 :
l
ployeurs et un travail partenaria
500 visiteurs, 50 stands, 30 em
ploi de Châteaulin.
soutenu par la Maison de l’Em
ent
eurs autour d’un événem
• Objectif : fédérer les act
la
mandeurs d’emploi et de
commun au profit des de
.
valorisation du territoire

25

Accueil de proximité



Des Compétences au cœur de l’équipe de la

Mission Locale
Pays de Cornouaille

L’essentiel

Une équipe engagée dans l’évolution
de ses propres compétences

de l’équipe

• Des groupes de travail pour penser de nouvelles pratiques
d’accueil et d’accompagnement : co-construction du module
collectif d’accompagnement (MOCA), réflexion sur l’accueil, l’accompagnement de l’emploi, la communication…
• Des formations démultipliées au sein de l’équipe :
ingénierie financière, MOCA
• Des formations individuelles engagées au long cours
ou par sessions

• Salariés présents au 31/12/2017 :

44 CDI
42,4 ETP

7 CDD
7 ETP

• Effectif légal au 31/12/2017 :

• Formations suivies

2 296

pour

heures de formation

Montant investi :
32 300 €

12

Temps plein
Temps partiel choisi
Âge moyen

40 ans et 3 mois

Accueil des stagiaires
Nombre de stagiaires accueillis
Nombre de jours de stage

23
319

Participation aux œuvres sociales
Participation œuvres sociales ALVAC / KDOPASS

19 736 €

Participation tickets restaurants salariés

28 687 €

Participation arbre de Noël, naissances, stagiaires
Total de la participation aux œuvres sociales

3 799 €
52 220 €

Effectif par métier
(ETP salariés et MAD)

7,5 %

1,5 ETP

48,9 ETP

53 salariés

Investissement social

Encadrement

2 MAD

*

Insertion sociale
et professionnelle

76,6 %

Administratif
Gestion
Informatique

15,9 %
L’équipe de la Mission Locale Pays de Cornouaille 26

* Dont 2 Contrats Emploi Avenir

22,6 %

12
0

41

77,4 %

30
11

Ancienneté moyenne

12 ans et 4 mois



Des Compétences au cœur de l’équipe de la

Mission Locale
Pays de Cornouaille

1 > Une Mission locale ouverte
aux jeunes et qui va vers eux
• Un accueil « ouvert » aux jeunes
permettant de les rendre acteurs de
leur accompagnement.
• Créer un lieu vivant. Un lieu de rencontre
des jeunes, de regroupement,
de construction et d’avenir.
• Aller vers les jeunes et non l’inverse

9 > Un public qui s’élargit ?
• Partenariat étroit avec les écoles
• Rapprochement avec l’éducation
nationale…

Votre vision
de la Mission locale
dans 5 à 10 ans

8 > La Mission Locale :
une structure qui doit s’adapter
• Une Mission Locale innovante
pour résister

7 > Les relations avec les entreprises
à intensifier
• La Mission Locale créatrice de liens
entre les jeunes, entre jeunes et
entreprises et entreprises entre elles…

9 thématiques
exprimées par l’équipe
lors du Séminaire de rentrée
en septembre 2017

6 > L’accompagnement en mutation
• Moins de cloisonnement
dans les réponses…

2 > Une communication adaptée
au public et à l’époque
• Une communication plus développée
et en adéquation avec le public jeune,
davantage tournée vers le numérique
et réseaux sociaux.

3 > Une Mission locale
connue et reconnue
• Une Mission Locale qui soit
mieux identifiée…

4 > Des actions à imaginer
ou/et à poursuivre
• Agiter les énergies des jeunes : Co-working,
espace numérique.
• Mission Locale dans « l’innovation sociale »,
• Rester « affûteur » et prioriser la réponse
aux appels à projet, lieu d’expérimentation,
• Mission Locale ouverte sur le monde :
continuer les échanges internationaux…)

5 > Le Réseau,
des partenariats à renforcer
• Ne plus cloisonner les publics, les gens
et les structures
• Mission locale ouverte vers l’extérieur…

27 L’équipe de la Mission Locale Pays de Cornouaille



Les ressources
financières

Bilan de l’exercice au 31 décembre 2017
SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT
État / Direccte
Communautés de Communes / Agglomérations
Conseil Départemental
Conseil Régional

1 693 082 €
744 436 €
432 352 €
276 910 €
239 384 €

Produits de l’exercice : 3 216 571 €
Reprises
sur fonds dédiés
12 %

Autres produits
6,6 %

État
23,2 %

925 815 €
390 409 €
223 824 €
201 320 €
56 945 €
28 500 €
24 817 €

AUTRES PRODUITS
Transfert de charges
Produits exceptionnels
Produits financiers

210 733 €
168 704 €
36 657 €
5 372 €

Partenariat
Pôle Emploi
7,0 %

REPRISE SUR FONDS DÉDIÉS

PRODUITS DE L’EXERCICE
3 216 571 €

SUBVENTIONS PROJETS SPÉCIFIQUES
Accompagnement Garantie Jeunesse
Accompagnement délégué Pôle Emploi
Actions Emploi / parrainage / mixité
Accompagnement Emploi d’Avenir
Accompagnement Contrat Accès Qualification
Actions Mobilité / Citoyenneté / Numérique / Santé

386 941 €

Charges de l’exercice : 3 234 831 €

CHARGES DE L’EXERCICE
 3 234 831 €

DÉPENSES DE PERSONNEL : SALAIRES ET CHARGES

2 313 736 €

CHARGES DE FONCTIONNEMENT

263 925 €

ACTIONS SPÉCIFIQUES

106 385 €

AUTRES CHARGES

75 116 €

Dotations aux amortissements et provisions
Dotations aux amortissements exceptionnels
Charges exceptionnelles
Charges financières

53 399 €
19 301 €
1 827 €
590 €

RÉSULTAT

ENGAGEMENTS FONDS DÉDIÉS

475 669 €

Résultat courant d’activité
Résultat exceptionnel / Dotations exceptionnelles VNC

Communautés
de Communes
et d’Agglomérations
13,4 %

Astions Emploi /
Parrainage / Mixité
6,3 %
Conseil
Départemental
8,6 %
Garantie Jeunes
12,1 %

Conseil Régional
Bretagne
7,4 %

Déficit : 18 260 €

Engagements fonds dédiés
14,7 %
Autres charges
2,3 %
Actions
spécifiques
3,3 %
Charges de
fonctionnement
8,2 %

1 041 €
-19 301 €

RÉSULTAT DE L’EXERCICE 2017

Autres actions
spécifiques
3,4 %

-18 260 €

Charges de personnel :
Salaires et charges
71,5 %

PRODUITS DE L’EXERCICE
3 125 000 €

Budget prévisionnel 2018
SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT
État / Direccte
Communautés de Communes / Agglomérations
Conseil Départemental
Conseil Régional

1 677 775 €
722 038 €
454 976 €
268 579 €
232 182 €

SUBVENTIONS PROJETS SPÉCIFIQUES
Accompagnement Garantie Jeunes
Accompagnement délégué Pôle Emploi
Actions Emploi / parrainage / mixité
Accompagnement Contrat Accès Qualification
Actions Mobilité

889 289 €
448 000 €
208 189 €
212 100 €
20 000 €
1 000 €

AUTRES PRODUITS

110 921 €

REPRISE SUR FONDS DÉDIÉS
DÉPENSES DE PERSONNEL : SALAIRES ET CHARGES
CHARGES DE FONCTIONNEMENT

106 921 €
4 000 €

2 285 625 €
318 500 €

ACTIONS SPÉCIFIQUES

76 500 €

AUTRES CHARGES

81 375 €

Dotations aux amortissements et provisions
Charges exceptionnelles
Charges financières

79 403 €
960 €
1 012 €

ENGAGEMENTS FONDS DÉDIÉS

363 000 €

RÉSULTAT PRÉVISIONNEL DE L’EXERCICE 2018

Les ressources financières

0€

28

Reprises
sur fonds dédiés
14,3 %

Autres produits
3,5 %

447 015 €

Transfert de charges
Produits financiers

CHARGES DE L’EXERCICE
3 125 000 €

Produits prévisionnels : 3 125 000 €
État
23,1 %

Autres actions
spécifiques
0,7 %

Communautés
de Communes
et d’Agglomérations
14,6 %

Astions Emploi /
Parrainage / Mixité
6,8 %
Conseil
Départemental
8,6 %

Partenariat
Pôle Emploi
6,7 %
Garantie Jeunes
14,3 %

Conseil Régional
Bretagne
7,4 %

Charges prévisionnelles : 3 125 000 €
Engagements fonds dédiés
11,6 %

Budget 2018 équilibré

Autres charges
2,6 %
Actions
spécifiques
2,4 %
Charges de
fonctionnement
10,2 %

Charges
de personnel :
Salaires et charges
73,1 %



www.mlpc.asso.fr
Siège administratif :
43, rue du Président Sadate - 29000 Quimper

Antennes de Quimper
Bretagne occidentale

Tél. 02 98 64 42 10
cornouaille@mlpc.asso.fr
Quimper - Creac’h Gwen
43, rue du Président Sadate
29000 QUIMPER
Quimper - Maison des Services Publics
2, rue de l’Île de Man
29000 QUIMPER
Briec 
Place de Ruthin
29510 BRIEC-DE-L’ODET
briec@mlpc.asso.fr

Antennes du Pays Bigouden
Maison Pour Tous
Rue du Petit train
29120 PONT-L’ABBÉ
Tél. 02 98 66 12 81
pontlabbe@mlpc.asso.fr

Maison des Services Publics
2A, rue de Mer
29710 POULDREUZIC
Tél. 02 98 54 49 04

Antenne du Cap Sizun - Pointe du Raz
Rue Renoir
29770 AUDIERNE
Tél. 02 98 70 08 78
audierne@mlpc.asso.fr

Antenne de Douarnenez Communauté

18, rue Anatole France
29100 DOUARNENEZ
Tél. 02 98 92 28 27
douarnenez@mlpc.asso.fr

Antenne du Pays Fouesnantais
11, espace Kérourgué
29170 FOUESNANT
Tél. 02 98 51 61 27
fouesnant@mlpc.asso.fr

Antenne Concarneau Cornouaille
Agglomération
116, avenue de la Gare
29900 CONCARNEAU
Tél. 02 98 97 17 28
concarneau@mlpc.asso.fr

Antenne de Quimperlé Communauté
Place des Écoles
29300 QUIMPERLÉ
Tél. 02 98 39 38 03
quimperle@mlpc.asso.fr



CONCEPTION GRAPHIQUE ALAIN LOUARN 05/2018


Fleepit Digital © 2020